Centre de recherche et de documentation

LE CENTRE DE RECHERCHE ET DE DOCUMENTATION EST ACTUELLEMENT FERME JUSQU'A NOUVEL ORDRE. Le musée abrite un centre de recherches et de documentation accessible sur rendez-vous. La salle de lecture est accessible du lundi au vendredi aux heures d’ouverture du musée.

A la suite de la rénovation du musée, un récolement complet des livres de la bibliothèque a été réalisé.

6000 ouvrages sont consultables auxquels viennent s’ajouter de nouvelles acquisitions et des dons de tout ou partie des bibliothèques des Compagnons de la Libération Fred Moore, Hubert Germain et Pierre-Henri Clostermann, de Marie-Claire Hettier de Boislambert, Stéphane Inbona, Christine Levisse-Touzé et de la Fondation de la Résistance.

Consultation d’archives et d’ouvrages

Le musée de l’Ordre de la Libération possède des fonds photographiques (environ 30 000 photographies) sur les thèmes suivants :

  • Les Compagnons de la Libération
  • Le général de Gaulle  (plus particulièrement entre 1940 et 1945)
  • Le parcours des Français libres
  • La Résistance intérieure
  • La Déportation

Consultation d'archives et d'ouvrages

Le musée conserve les dossiers individuels des Compagnons de la Libération et des médaillés de la Résistance française, ainsi que des dossiers thématiques qui forment d’importants fonds d’archives.

Ces fonds s’enrichissent chaque année par des dons provenant des familles de Compagnons, de particuliers mais aussi par des recherches auprès d’autres centres d’archives.

Consultation d'archives et d'ouvrages

CONDITIONS D’ACCÈS  
 
 
Article 1  
Le centre de recherche et de documentation du musée de l’Ordre de la Libération est ouvert les jours ouvrés, du lundi au jeudi de 9h00 à 12h30 et de 13h30 à 17h00, et le vendredi de 9h00 à 12h30 et de 13h30 à 16h00.
 
Les fermetures, ponctuelles, sont annoncées sur le site Internet du musée de l’Ordre de la Libération et sur tous supports adéquats.
 
Article 2  
L’accès au centre de recherche et de documentation est gratuit et ouvert à tous. Le lecteur doit préalablement prendre rendez-vous par courrier postal ou électronique, ou par téléphone et doit recevoir une confirmation avant tout déplacement.  
 
Article 3
Tout lecteur doit être muni d’une pièce d’identité.
 
Article 4
Chaque lecteur doit remplir un formulaire portant sur son identité et comprenant la liste des archives ou ouvrages consultés. Les informations collectées font l’objet d’un traitement informatisé à des fins statistiques, susceptibles d’orienter la politique scientifique et culturelle du service. Ce traitement non nominatif garantit l’anonymat des lecteurs.
 
Article 5
L'accès à la salle de lecture est interdit aux personnes en état d'ébriété et à celles dont l'hygiène et le comportement sont susceptibles de constituer une gêne pour les utilisateurs et le personnel. L'accès des animaux est interdit. Une tenue correcte est exigée et le lecteur doit s'abstenir de toute manifestation qui pourrait nuire à la bonne marche du centre de recherche et de documentation.
 
Article 6
Pour des raisons de sécurité des documents d'archives et de protection du patrimoine national, les consignes, gratuites, sont obligatoires. Avant de pénétrer dans la salle, le lecteur dépose manteaux, vestes, sacs, serviettes, parapluies, etc. dans les consignes dont le jeton sera remis à l’accueil.  
 
Seuls sont autorisés dans la salle de lecture les crayons à papier, les feuilles volantes, les classeurs ouverts, les cahiers, les ordinateurs portables et les appareils photographiques. Les pochettes transparentes pour classeur et les porte-documents dits lutins ne sont pas autorisés. Sont strictement interdits tous produits liquides ou objet pouvant endommager les documents ainsi que la nourriture.
 
Les téléphones portables sont tolérés uniquement en mode silencieux. Leur utilisation est strictement interdite dans la salle de lecture.
 
L’Ordre de la Libération décline toute responsabilité en cas de perte ou de vol d'objets personnels que le lecteur aurait laissés dans la salle, les consignes ou autres lieux du musée.
 
Article 7
Il est strictement interdit de fumer dans l'ensemble du bâtiment.   
 
COMMANDE ET CONDITIONS DE COMMUNICATION DES DOCUMENTS  
 
 
Article 8
La salle de lecture est placée sous l'autorité directe du président de salle, qui est chargé de l'application du présent règlement et de la mise en œuvre des consignes de sécurité régissant les biens et les personnes.  
 
Article 9
Chaque lecteur doit fournir la liste des dossiers, archives ou ouvrages qu’il souhaite consulter lors de sa prise de rendez-vous. Des demandes complémentaires pourront être effectuées sur place. Ces dernières seront satisfaites en fonction des disponibilités du président de salle.
 
Article 10
Des refus de communication peuvent être justifiés par l'état matériel des documents. La sauvegarde du patrimoine documentaire est d'abord assurée dans l'intérêt des lecteurs présents et à venir, par les lecteurs eux-mêmes. Le document, unique et fragile est irremplaçable. Les lecteurs doivent manier les documents avec le plus grand soin et respecter l'ordre du classement.  
 
Article 11
La consultation des documents d'archives s'effectue exclusivement dans la salle de lecture où ils ont été délivrés. De même, les inventaires et les usuels doivent être consultés exclusivement dans la salle de lecture et ne peuvent faire l'objet d'aucun déplacement, sauf autorisation spéciale du président de salle.
 
Article 12
La communication est strictement personnelle. Le lecteur ne peut en aucun cas confier à une autre personne les documents qu'il a en consultation ou qu'il a réservés à son nom.
 
Article 13
Le lecteur est responsable des documents qui lui sont communiqués et doit veiller à ce qu'ils ne subissent aucun dommage, dégradation ou altération par leur fait ou celui d'autrui. En particulier, les liasses doivent être dépouillées à plat sur les tables. Il est interdit de s'appuyer ou de prendre des notes sur un document, d'y faire des marques ou des annotations, ainsi que de le décalquer.  
 
Article 15
L'ordre interne des boites ne doit pas être modifié. En aucun cas le lecteur ne doit reclasser un dossier qu'il estime être en désordre. Tout désordre, disparition ou anomalie doit être signalé au président de salle.
 
Article 16
Les documents demandés en communication et non consultés le jour-même sont réintégrés le soir, si le lecteur ne signale pas qu'il souhaite les conserver en vue d’une nouvelle consultation.
 
 
REPRODUCTION ET RÉUTILISATION DES DOCUMENTS  
 

 
Article 17
La prise de vue avec un appareil photographique numérique ou analogique, sans utilisation du flash, est autorisée dans la salle de lecture.
 
Article 18
La reproduction des documents d’archives et des ouvrages de bibliothèque, sous quelque forme que ce soit, n’est pas un droit mais une facilité accordée au lecteur. Ce dernier doit signaler les pièces dont il souhaite une reproduction et faire approuver son choix par le président de salle. Ces travaux nécessitent de la compétence et du temps et ne peuvent être faits dans l'immédiat.
 
Les demandes de reproduction, particulièrement de photocopies, multiplient les risques de détérioration et de destruction des documents. Pour cette raison, elles peuvent être refusées.  
 
Article 19
L’Ordre de la Libération fixe librement les conditions de réutilisation des informations publiques qu’il détient, en application de l’article 6 du décret n° 2008-459 du 16 mai 2008, ceci en fonction de la nature de l’usage qui en est fait (en particulier avec ou sans diffusion publique et avec ou sans finalité commerciale).  
 
Toute réutilisation des informations publiques doit faire l’objet d’une demande d’autorisation auprès du conservateur du musée de l’Ordre de la Libération.
 
D’autres part, l’utilisation à des fins de diffusion, d’exposition, de publication ou d’exploitation commerciales des reproductions réalisées par le service ou par le lecteur lui même est soumise à l’acquittement de droits d’auteur lorsque le document y est assujetti.  
 
Article 20
Pour citer ou faire référence à des documents d'archives de l'Ordre de la Libération, les éléments et l'ordre requis en ce qui concerne les notes de bas de page ou de fin de document sont les suivants :

  • Titre du document d'archive 
  • Date du document d'archive
  • Titre du dossier
  • Titre de la série
  • Titre du fonds 
  • Cote du dossier (si existante) 
  • Archives de l'Ordre de la Libération

 
Dans une bibliographie, l'ordre est inversé.

 
RESPONSABILITÉS
 
 
Article 21
Le non-respect des règles énoncées dans les articles précédents conduit à l’exclusion automatique de la salle de lecture.  
 
Les dégradations ou vols de documents font l’objet de poursuites pénales prévues dans le Code Pénal (article 322-2, 4 et 13 ; article 433-4).
 
Article 22
Le présent règlement annule le précédent en date du 30 juin 2018.
 
Article 23
Le directeur du musée de l’Ordre de la Libération est chargé de l’exécution du présent règlement.
 
 
Paris, le 9 avril 2020
 
Le directeur du musée  de l’Ordre de la Libération Vladimir Trouplin

Retour haut de page