Musée de l'ordre de la Libération

La société des amis du musée de l'Ordre de la Libération

L'association, régie par la loi 1901, et reconnue d'utilité publique, elle a pour but de promouvoir la connaissance du musée de l’Ordre de la Libération, pour en accroître le rayonnement en France et à l’étranger, favoriser l’enrichissement de ses collections en suscitant des libéralités ou des prêts gratuits, procurer gratuitement les concours nécessaires à certaines acquisitions.

Le musée de l’Ordre de la Libération, situé dans le cadre prestigieux de l’Hôtel des Invalides, est le support principal de la mémoire de cette « chevalerie exceptionnelle », selon les mots de son fondateur, le général de Gaulle. Grâce au soutien des "Amis", le musée peut poursuivre l'action entreprise depuis sa création et ainsi concrétiser sa mission permanente et rester un vecteur pérenne et efficace de diffusion de l’histoire des compagnons de la Libération.

La société offre à ses membres de nombreuses activités (visites de musées et de lieux de mémoire, participation à des conférences...). La cotisation est fiscalement déductible (66%) et permet un accès gratuit à l'ensemble des salles du Musée de l'Armée.

Pour devenir ami du musée rendez-vous sur le site web de la société

 

Actualité relative à la société des amis du musée de l'Ordre de la Libération

- Soirée culturelle : La dernière journée du général : En savoir plus 

- Visite de la maison natale de Charles de Gaulle - Lille : En savoir plus

- Soirée culturelle : Anna Marly et le Chant des partisans : En savoir plus

L'Ordre de la Libération à travers les timbres

© Musée de l'Ordre de la Libération

Très étroitement associée à l’émission du timbre commémorant le 80e anniversaire de l’Ordre de la Libération le 16 novembre 2020, la Société des amis du musée (SAMOL) a souhaité rédiger une plaquette présentant les documents philatéliques relatifs à l’Ordre de la Libération.

Vous pouvez télécharger la brochure en cliquant sur le bouton ci-dessous. 

Télécharger la brochure

L'Ordre de la Libération à travers les timbres

Retour haut de page