Remise de la médaille de la Résistance française à titre posthume

Publié le Lundi 11 novembre 2019

Des membres de la commission nationale de la Résistance française se sont déplacés à Plounévez-Quintin (Côte d’Armor) à l’occasion de la cérémonie annuelle du 11 novembre pour remettre une médaille de la Résistance française.

René Groussard a ainsi remis, non sans émotion*, à Jeannine Windsor née Nicol la médaille de la Résistance française décernée à titre posthume à son père Arthur Nicol par décret du 7 septembre 2019.

(*) « Vous me permettrez de souligner qu’un évènement malheureux nous rapproche, mon père, comme le vôtre, a été fusillé par les Allemands ». (Introduction du discours de René Groussard)

En savoir plus sur les conditions de proposition à l'attribution de la Médaille :

Entretien avec madame Jeannine Windsor, fille d'Arthur Nicol, médaillé de la Résistance française

© Ordre de la Libération

Pourquoi avoir effectué cette démarche pour honorer la mémoire de votre père  ?

«Je n’ai malheureusement pas connu mon père, ce héros. Je souhaitais savoir ce qu’il avait fait et lui apporter une forme de reconnaissance. J’ai appris en 2015 par l’intermédiaire de mon association, l’association des Orphelins de Déportés, fusillés et massacrés de France, qu’il était possible de faire attribuer la médaille de la Résistance française à titre posthume. J’ai donc lancé la démarche et je suis heureuse ce jour que celle-ci ait abouti.»

Retour haut de page