Auguste GUILLOU

Auguste GUILLOU

Né(e) le 01 Janvier 1914 - Botsorhel (29650 FINISTERE France)
Décèdé(e) le 02 juin 1941 - Crète (GRECE)
Compagnon de la Libération à titre posthume par décret du 23 juin 1941
Les Unités / Réseaux / Mouvements d'appartenance du Compagnon :

Biographie

Auguste Guillou est né à Botsorhel dans le Finistère, le 1er janvier 1914.

Engagé dans l'armée de l'air, à la base aérienne 122 à Chartres en novembre 1933, il effectue un stage à l'école de pilotage d'Angers en 1934 et est nommé sergent en septembre 1935.

Breveté pilote en novembre 1936, il est affecté à la 62e escadre de bombardement.

Pendant la campagne de France, il sert dans l'aviation d'assaut ; refusant l'armistice, il fait une première tentative d'évasion de France le 1er juillet 1940, à la suite de laquelle il est emprisonné, il réussit finalement à gagner Londres, le 29 juillet.

Promu adjudant au mois d'août 1940, il suit un stage à Odiham et est versé au 73 Squadron de la Royal Air Force en novembre 1940.

Versé dans les Forces Aériennes Françaises Libres (FAFL) en avril 1941, l'adjudant-chef Guillou gagne le Moyen-Orient et prend part aux opérations à la frontière de l'Egypte avec le 274 Squadron de la RAF.

Affecté, début mai, à l'Escadrille française de chasse n°1 (EFC 1), basée à Sidi-Hanish, il est engagé, le 2 juin 1941, dans une patrouille dangereuse au-dessus de la Crète. La patrouille attaque des bombardiers He111. Au retour, l'appareil d'Auguste Guillou manque à l'appel, il ne reviendra pas à la base.

Son corps n'a pas été retrouvé.


• Chevalier de la Légion d'Honneur
• Compagnon de la Libération - décret du 23 juin 1941
• Médaille Militaire
• Croix de Guerre 39/45 avec palme
• Médaille de la Résistance
• Médaille Coloniale avec agrafe "Libye"

Retour haut de page