Ordre de la Libération Menu
Arnaud Langer
<< Tous les compagnons

Arnaud Langer

Groupe de Bombardement « Lorraine »
Groupe de Bombardement n° 2
GMC1

Fils d'ingénieur, Arnaud Langer est né le 13 septembre 1919 à Saint-Aubin en Suisse.

Passionné d'aviation dès son plus jeune âge, il s'engage à 19 ans dans l'Armée de l'Air. Breveté pilote d'avion en avril 1939 à l'Ecole de Châteauroux, il est rapidement promu caporal-chef puis sergent au moment de la déclaration de guerre.

Affecté au Bataillon de l'Air 127 pendant quelques mois, il rejoint le Centre d'instruction de Châteauroux en mai 1940 mais doit se replier avec son unité à Tarbes puis à Argelès-sur-Mer où le surprend l'annonce de la demande d'armistice.

N'acceptant pas la défaite, le sergent Arnaud Langer décide alors de continuer le combat avec son frère aîné Marcel, également pilote, et qu'il retrouve à Argelès-sur-Mer.

Déguisé en officier tchécoslovaque, il embarque avec son frère à Port-Vendres sur le cargo Président dal Piaz à destination d'Oran. Arrêté à son arrivée à Oran, il s'évade et gagne Casablanca le 28 juin 1940. Quatre jours plus tard, il embarque pour Gibraltar puis débarque à Liverpool à la mi-juillet.

En Angleterre, il s'engage dans les Forces aériennes françaises libres. Affecté au Groupe mixte de combat n° 1 du commandant de Marmier, il prend part à l'expédition de Dakar fin septembre puis au ralliement du Gabon en novembre.

Passé aux Forces aériennes du Cameroun au lendemain des opérations du Gabon, il rejoint en février 1941 les rangs du Groupe de bombardement n° 2 qui se forme à Brazzaville. Il gagne le Moyen-Orient en avril 1941 avec son unité et prend part à la campagne de Libye de la mi-juillet au 6 septembre 1941.

En septembre 1941 à Damas, il intègre la 2e escadrille du Groupe de bombardement "Lorraine" en formation. Sergent-chef en octobre 1941, il passe à l'escadrille Nancy du Groupe Lorraine en mai 1942. A l'été 1942, Arnaud Langer reste à Saint-Jean d'Acre avec l'escadrille "Nancy" commandée par le capitaine Charbonneaux. Il a pour mission la surveillance de la mer, la protection des convois en Méditerranée. Au cours de sa première mission, il endommage un sous-marin allemand.

Promu aspirant en septembre 1942, il part pour l'Angleterre avec le Lorraine et y reçoit un entraînement soutenu pendant le premier semestre 1943.

En août 1943, le sous-lieutenant Arnaud Langer effectue ses premières missions sur le front de l'Ouest ; le 16 août, il prend part avec son équipage -dont le navigateur est le capitaine Pierre Mendès France et le radio-mitrailleur René Bauden- à l'attaque sur Denain.

Le 3 octobre, il conduit un des trois groupes de quatre Boston du "Lorraine" qui bombarde en rase-motte l'usine électrique de Chevilly-Larue dans la banlieue parisienne.

Le 25 janvier 1944, au cours d'une mission au-dessus d'une base de bombes volantes allemandes, Arnaud Langer est blessé aux yeux ; presque aveuglé il parvient à ramener son équipage indemne à la base.

Promu lieutenant en mars 1944, il prend part en juin 1944 aux opérations du débarquement en Normandie, puis, revient en France avec le Lorraine en octobre 1944.

A la fin de la guerre, il a rempli 70 missions, totalisant 200 heures de vol de guerre.

Rendu à la vie civile à sa demande en septembre 1946, il entre comme pilote de ligne à l'U.A.T. et se spécialise dans les courriers d'AOF et d'AEF.

Le 3 juin 1955, pris dans un orage, son DC 4 est frappé par la foudre au moment de l'atterrissage et s'écrase près de Fort Lamy au Tchad. Arnaud Langer est tué ainsi que ses deux hommes d'équipage. Il a été inhumé au cimetière des Batignolles à Paris.

• Officier de la Légion d'Honneur
• Compagnon de la Libération - décret du 20 novembre 1944
• Croix de Guerre 39/45 (6 citations)
• Médaille Coloniale avec agrafe "Libye"
• Distinguished Flying Cross (GB)
• Air Medal (USA)

Imprimer