Ordre de la Libération Menu
Pierre Aubertin
<< Tous les compagnons

Pierre Aubertin

Groupe de Chasse « Ile de France »
EM
RAF
Squadron 602

Pierre Aubertin est né le 22 mars 1915 à Vitry-le-François (Marne).

Après son baccalauréat, il entre à Saint-Cyr en 1934 (promotion Roi Alexandre 1er ) puis opte pour l'Armée de l'Air.

Sous-lieutenant en octobre 1936, il est promu lieutenant en octobre 1938.

Après un stage au Groupe aérien d'observation 520 de Nancy, il obtient son brevet de pilote militaire à l'école de pilotage de Melun en novembre 1939.

Depuis l'Ecole de pilotage de Meknès au Maroc où il se perfectionne depuis janvier 1940, le lieutenant Aubertin refuse la défaite de juin 1940. Il décide, avec quelques camarades, de poursuivre le combat.

Le 30 juin, ils rejoignent Gibraltar à bord de trois Glenn Martin dont un, avec à son bord le capitaine Le Forestier de Vendeuvre, le lieutenant Berger et les sous-lieutenants Jochaud du Plessix et Weill, est abattu par la DCA espagnole. L'appareil de Pierre Aubertin, dans lequel se trouvent également le lieutenant Pierre de Saint-Péreuse et le capitaine Gustave Lager, se pose sans encombre sur le Rocher.

Arrivé en Angleterre, Pierre Aubertin s'engage dans les Forces françaises libres le 15 juillet 1940. Après un séjour au camp de Saint Athan, il est affecté à l'école de pilotage d'Odiham début novembre 1940. Deux mois plus tard, il est muté sur le cuirassé Courbet, puis au dépôt central de Camberley en janvier 1941 et enfin, en mars, comme officier adjoint à l'Etat-major des FAFL à Londres où il reste 9 mois.

Versé dans la Royal Air Force en 1942, il suit un cycle complet d'entraînement à l'EFTS n° 6 à Sywell de mars à juin puis à la SFTS n° 5 à Cranwell de juin à novembre. Breveté pilote de la RAF, Jean Aubertin est affecté à la 61 Operationnal Training Unit pour y parfaire son entraînement au combat.

En janvier 1943, il rejoint les rangs du 602 Squadron et reçoit ses galons de capitaine en mars.

Ses qualités remarquées le font nommer, fin 1943, au commandement d'une des deux escadrilles du 602 squadron.

A la mi-juillet 1944 le capitaine Aubertin quitte le 602 pour l'Etat-major des forces aériennes en Grande-Bretagne. Il totalise alors 179 missions de guerre; au cours de 110 attaques en piqué, il a détruit de nombreux objectifs au sol dont plusieurs batteries. Il a abattu également 2 avions et endommagé un bateau.

Nommé commandant en mars 1945, il prend, le 15 avril 1945, en remplacement du commandant Massart abattu en vol, le commandement du 340 Squadron "Ile-de-France" jusqu'en novembre 1945.

Il est versé ensuite au G.R.A.P. 204 à Versailles.

Pierre Aubertin est décédé de maladie le 7 mars 1949 à l'hôpital Desgenettes à Lyon où il est inhumé.

• Officier de la Légion d'Honneur
• Compagnon de la Libération - décret du 28 mai 1945
• Croix de Guerre 1939-45 (6 citations)
• Médaille de la Résistance
• Distinguished Flying Cross (GB)
• Mention in a Despatch (GB)

Imprimer