Ordre de la Libération Menu
Jean Capagorry
<< Tous les compagnons

Jean Capagorry

Résistance AEF
Conseil de Défense de l'Empire

Jean Capagorry est né le 17 février 1894 à Bayonne (Pyrénées-Atlantiques).

Il participe brillamment à la guerre 14/18 lors de laquelle il est blessé et reçoit la Médaille militaire et la Croix de guerre avec palme.

Affecté comme commis des services civils au soudan (1917-1919), il est en poste à Dakar et à Saint-Louis (Sénégal) jusqu'en 1925. En 1926, diplômé de l'Ecole coloniale, fonctionnaire de la France d'Outremer, il est envoyé en poste au Moyen-Congo comme chef de subdivision de Berberati, puis d'Ewo et de Sombe-Souanke.

Adjoint au chef du département de la Ngoko-Sangha (1930-1932), il est chef de la subdivision de Madingou (1933-1936) puis chef de département du Haut Ogooué (1937-1939) et chef du département du Kouilou (1939-1942).

Sur le poste radio de Franceville qu'il a fait installer, il suit les événement de la campagne de France de juin 1940 et entend l'appel du général de Gaulle.

Le 2 septembre 1940, il rallie le territoire du Haut Ogooué à la France libre.

Le colonel de Larminat lui confie alors le commandement de Pointe-Noire ; à partir du 9 septembre, avec l'accord du colonel de Larminat et à la tête de 40 gardes, avant de rejoindre son poste, il descend l'Ogooué et obtient le ralliement de différents postes (Lastrouville, Koula Moutou, Makokou et Mekambo) à l'est du Gabon. N'étant pas parvenu à convaincre l'administrateur du département du N'Djouhé, il y retourne le 7 octobre avec des moyens supplémentaires, relève l'administrateur et rallie l'ensemble du département à la France libre.

Pour cette action, il sera condamné à mort par contumace, le 13 mars 1942, par le tribunal militaire de Clermont-Ferrand.

Après la prise de Lambaréné et le ralliement du Gabon, il rejoint son poste à Pointe-Noire. Jusqu'en février 1942, il y commande le département de Kouilou-Niari avant d'être nommé gouverneur intérimaire du Moyen-Congo.

Il embarque le 26 août 1942 à bord du torpilleur Léopard sous les ordres du capitaine de frégate Evenou pour tenter de rallier La Réunion à la France libre. Il parvient à mener à bien cette opération et est promu gouverneur de l'île le 30 novembre 1942.

Le 6 janvier 1943, il est nommé membre du Conseil de Défense de l'Empire.

Gouverneur de La Réunion, Jean Capagorry est nommé, en 1948, inspecteur général des affaires administratives à Madagascar.

Puis, après sa retraite en 1951, il est désigné comme représentant de Madagascar au Conseil supérieur des Français à l'Etranger. Il est également président de l'association française de solidarité.

Jean Capagorry est décédé le 19 mai 1981 à Saint-Denis à La Réunion. Il a été inhumé au carré militaire de Saint-Denis à la Réunion.

• Commandeur de la Légion d'Honneur
• Compagnon de la Libération - décret du 19 octobre 1944
• Médaille militaire
• Grand Officier de l'Ordre National du Mérite
• Croix de Guerre 14/18 avec Palme
• Croix du Combattant Volontaire de la Résistance
• Médaille Coloniale avec agrafe "AOF"
• Médaille des Services Volontaires dans la France Libre
• Officier de l'Ordre Polonia Restituta (Pologne)
• Grand Officier de l'Etoile d'Anjouan
• Grand Officier de l'Ordre Royal de la Grande Comore
• Commandeur de l'Etoile Noire (Bénin)
• Chevalier du Dragon d'Annam
• Chevalier du Nicham Iftikar

Imprimer