Ordre de la Libération Menu
Acquisitions

Robert Marchand

Professeur de dessin et artiste peintre mais également Résistant engagé dans la lutte armée contre l'occupant, Robert Marchand est condamné à mort le 7 août 1942 sans avoir jamais parlé, malgré la torture.

La famille de Robert Marchand a fait don au musée de deux de ses tableaux - La Guerre d’Espagne et Les hypocrites - ainsi que de sa lettre d'adieux à ses parents.

Exposition permanente/Galerie de la Résistance intérieure


En 1938, Robert Marchand est professeur de dessin lorsqu’il peint La Guerre d’Espagne. La République espagnole, frileusement soutenue par les démocraties occidentales, cède face aux offensives de Franco et de ses alliés : les Italiens bombardent Madrid, les Républicains sont repoussés sur l’Ebre, les Brigades internationales se retirent et la Catalogne est encerclée par les Nationalistes.

Se joue alors en Espagne ce que l’on appellera « la répétition générale » de la Seconde Guerre mondiale. L’année précédente, le Guernica de Picasso était présenté à l’Exposition universelle de Paris. Les sympathies communistes de Robert Marchand l’inclinent naturellement à soutenir le camp républicain. Et lui qui désirait habiter le monde en artiste peintre, périra de la main des fascistes qu’il avait commencé à combattre par son art.

Imprimer