Ordre de la Libération Menu
Roger Birot
<< Tous les compagnons

Roger Birot

Courbet
Bouclier
Mimosa

Fils d'officier général, Roger Birot est né le 29 août 1906 au Mans dans la Sarthe.

Formé au prytanée militaire de La Flèche, il entre à l'Ecole navale en 1924 et en sort enseigne de vaisseau de 2e classe. Il sert sur le torpilleur Sénégalais puis sur l'aviso Ville d'Ys.

En 1931, il est affecté à l'Ecole des Officiers de transmission comme enseigne de vaisseau de 1ère classe.

Il sert ensuite sur différents bâtiments de la Marine, notamment des torpilleurs, jusqu'à la déclaration de guerre.

Affecté en septembre 1939 à la 13e Escadrille de patrouilleurs auxiliaires, lieutenant de vaisseau, commande le patrouilleur La Cancalaise et participe à la lutte anti-sous-marine et inscrit deux victoires au palmarès.

La Cancalaise saute sur une mine le 1er mai 1940 ; blessé, le commandant et une dizaine d'hommes d'équipage sont sauvés par un vapeur hollandais. Ramené à Dunkerque, Roger Birot est chargé par l'Amiral Nord du Service de sécurité du port, du ravitaillement et de l'entretien des bâtiments.

Après la chute de Dunkerque, il prend à Cherbourg le commandement du patrouilleur LaNantaise le 15 juin.

Il entend l'appel du général de Gaulle et est replié à Southampton le 3 juillet. La Nantaise, comme l'ensemble des bâtiments français, est alors saisie par la Royal Navy.

Engagé quelques mois dans la Royal Navy, Roger Birot rallie les Forces navales françaises libres (FNFL) le 11 novembre 1940 en entraînant avec lui de nombreux marins. D'abord affecté sur Le Courbet comme commandant en second, il reçoit en janvier 1941 le commandement du torpilleur Bouclier non opérationnel et qui sera endommagé par des bombardements allemands sur Plymouth.

Le capitaine de corvette Birot est désigné le 17 avril 1941 comme commandant de la corvette Mimosa. A partir de juillet 1941, il commande la 1 ère Division de corvettes (Mimosa, Alysse, Aconit) chargée d'escorter des convois alliés entre l'Amérique du Nord et l'Islande. Cette division est la première formation des FNFL à prendre part à la Bataille de l'Atlantique.

Le 24 décembre 1941, avec le Mimosa et en compagnie de L'Alysse, de L'Aconit et du sous-marin Surcouf, le capitaine de frégate Birot participe aux opérations de ralliement de Saint-Pierre-et-Miquelon sous la direction de l'amiral Muselier.

Le 1er janvier 1942, il est nommé commandant de la Marine de Saint-Pierre-et-Miquelon en attendant l'arrivée du titulaire puis il reprend ses missions d'escorte de convois dans l'Atlantique avec le Mimosa en mars 1942.

Le 31 mai 1942, le Mimosa appareille de Greenock (Ecosse) pour prendre, le 1er juin, l'escorte du convoi ONS 100 vers l'Amérique. Dans la nuit du 8 au 9 juin, le bâtiment est torpillé par le sous-marin allemand U 124. La presque totalité de l'équipage -soit soixante-cinq hommes et le commandant, le capitaine de frégate Birot- disparaissent dans le naufrage.

• Officier de la Légion d'Honneur
• Compagnon de la Libération - décret du 7 août 1945
• Croix de Guerre 39/45 (2 citations)
• Médaille de la Résistance
• Officier de l'Empire Britannique

Imprimer