Ordre de la Libération Menu
Jaime Turrell Y Turrull
<< Tous les compagnons

Jaime Turrell Y Turrull

13ème Demi Brigade de Légion Etrangère

Jaime Turrell y Turrull est né le 30 octobre 1904 à Barcelone en Espagne.

En 1924, à Toulouse, il s'engage pour 5 ans dans la Légion étrangère.

Incorporé au 1er Régiment étranger, il est envoyé en Algérie pendant quinze mois puis au Maroc pendant un an.

En 1925, il participe à différentes opérations militaires (combat du Rif, pacification).

A partir de septembre 1927, il sert en Algérie jusqu'à la fin de son contrat en 1929.

En 1931, il s'engage à nouveau pour 5 ans et est envoyé au 1er RE en Algérie. En 1933, il est affecté au 4e RE et dirigé vers le Maroc.

Dans la nuit du 6 au 7 août 1933, au cours du combat du Talaat N'Irchi, il se fait remarquer pour avoir "entraîné brillamment ses camarades à l'assaut" et reçoit une citation à l'ordre du Régiment.

En mars 1934, Jaime Turrell y Turrull est nommé caporal. Réengagé en 1936, il est envoyé en Algérie et est promu sergent l'année suivante.

Naturalisé français en juin 1938 alors qu'il est en poste au Maroc, il est muté au 6ème RE en septembre 1939, puis, en mars 1940, à la 6e Cie du Groupement de Légion étrangère du Levant stationné en Syrie.

En juillet 1941, le sergent Turrell y Turrull s'engage pour la durée de la guerre aux Forces françaises libres et est affecté à la 13e Demi-brigade de Légion étrangère. En septembre, il est affecté au 2e Bataillon de la 13e DBLE et promu sergent-chef. Après quelques jours passés en Palestine, il se rend avec son unité en Egypte pour s'emparer de la garnison d'Halfaya en janvier 1942 avant de partir pour la Libye.

Chef de pièce antichars, il prend une part active à la défense de Bir-Hakeim où il obtient une citation à l'ordre de l'Armée pour avoir participé à la destruction d'au moins 6 chars ennemis le 27 mai lors de l'attaque italienne et pour avoir montré à nouveau ses qualités de "sang-froid et d'allant" le 10 juin lors de la sortie de vive force. Pour ces faits, il se voit décerner la Croix de la Libération.

En octobre 1942, il participe à la bataille d'El Alamein.

Après 4 mois passés près de Tobrouk, il est nommé adjudant puis parvient en Tunisie en avril 1943.

A partir d'avril 1944, il prend part avec la 1ère Division française libre à la campagne d'Italie ; en juillet 1944, il est promu adjudant-chef.

Il débarque en Provence, à Cavalaire, en août 1944 et prend part à la campagne d'Alsace puis à celle des Alpes en avril et mai 1945.

En août 1945, Jaime Turrell y Turrull est débarqué à Alger, dirigé sur la Tunisie et, en janvier 1946, affecté au 1er BLE.

En avril 1946, il débarque à Saigon et combat en Indochine.

Il est désigné, en 1952, comme adjoint au Commandant de la 7e Cie du 2e Bataillon de la 13e DBLE et reçoit deux citations pour son action au Tonkin.

Blessé au cours des opérations en Algérie, il quitte l'armée et devient adjoint civil au chef de la Section administrative spécialisée (SAS) à Mostaganem. Il est ensuite agent comptable au Consulat de France à Oran.

Jaime Turrell y Turrull est décédé le 13 avril 1964 à Oran où il a été inhumé.


• Chevalier de la Légion d'Honneur
• Compagnon de la Libération - décret du 9 septembre 1942
• Médaille Militaire
• Croix de Guerre 39/45 avec palme
• Croix de Guerre des TOE (2 citations)
• Croix du Combattant
• Médaille Coloniale avec agrafes
• Military Medal (GB)

Imprimer