Ordre de la Libération Menu
Paul Prets
<< Tous les compagnons

Paul Prets

13ème Demi Brigade de Légion Etrangère

Paul Prets est né le 29 juin 1919 à Kophaza en Hongrie d'un père menuisier et d'une mère ménagère.

Engagé volontaire à titre étranger à la Légion étrangère en septembre 1936, il est affecté en Afrique du Nord jusqu'en septembre 1939 avant d'être rappelé en métropole.

En mai 1940, il prend part avec son unité, la 13e Demi-brigade de Légion étrangère (13e DBLE), à l'expédition de Norvège. Simple Légionnaire, tireur au fusil-mitrailleur, il reçoit une citation à l'ordre du corps d'armée pour son attitude au feu.

Evacué sur l'Angleterre avec son unité, il rallie, le 29 juin 1940, les Forces françaises libres qui se constituent autour du général de Gaulle.

Dès lors, il prend part à tous les combats de la 13e DBLE : Gabon (octobre 1940), Soudan (février 1941) ; le 13 mars 1941, il est blessé par des éclats d'obus à la jambe et par balle au bras en Erythrée lors de l'attaque de l'Engiahat. Il fait alors la preuve de son courage en refusant, au cours de son évacuation, de se laisser brancarder. Après un séjour dans les hôpitaux du Levant, il est envoyé dans les Indes anglaises pendant un an.

Rétabli, il est promu sergent et retrouve le 2e Bataillon de la 13e DBLE en Egypte. Il combat à El Alamein où il est de nouveau blessé, par balle à la tête cette fois-ci, le 24 octobre 1942, au massif de l'Himeimat.

Après quelques mois passés en Libye, il participe aux opérations de Tunisie en 1943 puis, avec le grade de sergent-chef, à l'expédition en Italie en 1944.

En août 1944, il débarque en Provence. Il est blessé pour la troisième fois en Alsace le 1er décembre 1944 par un éclat d'obus au bras. A peine a-t-il repris le combat qu'il est une nouvelle fois blessé par balle à un genou, le 23 janvier 1945, à Illhaeusern.

Après la guerre, le sergent-chef Prets reçoit la nationalité française et sert successivement à Madagascar, en Extrême-orient et enfin en Algérie où il termine sa carrière avec le grade d'adjudant-chef en 1956.

Ayant pris sa retraite militaire, il trouve ensuite un emploi d'huissier à l'Ambassade de France à Vienne.

Paul Prets est décédé le 27 octobre 1996 en Autriche, à Eisenstadt où il est inhumé.


• Commandeur de la Légion d'Honneur - décret du 13 mai 1996
• Compagnon de la Libération - décret du 7 mars 1945
• Médaille Militaire
• Croix de Guerre 1939-45 (6 citations)
• Croix de Guerre des TOE (1 citation)
• Médaille Coloniale avec agrafes "Erythrée", "Tunisie", "Madagascar, "E-O"
• Médaille des Blessés
• Médaille Commémorative 39-45
• Médaille Commémorative de la Campagne d'Indochine
• Military Medal (GB)
• Croix de Guerre Norvégienne
• Chevalier de l'Etoile d'Anjouan (Comores)

Imprimer