Ordre de la Libération Menu
Jean Magne
<< Tous les compagnons

Jean Magne

BM1
22ème BMNA
BM 8
BM 24
BTG

Jean Magne est né le 23 février 1916 à Chagny (Saône et Loire).

Appelé le 1er octobre 1937, il est nommé sous-lieutenant de réserve le 1er avril 1939.

Surpris par la guerre alors qu'il termine son service militaire, il participe à la lutte contre l'Allemagne de 1939 à 1940. Il est promu lieutenant le 1er février 1940.

Après la défaite française, ayant entendu l'appel du général de Gaulle, il n'abandonne pas la lutte et, de Saint-Jean-de-Luz, avec quelques camarades, il embarque le 21 juin sur un bateau polonais, le Sobieski, à destination de l'Angleterre.

Parvenu à Plymouth le 23 juin 1940, il rallie les Forces Françaises Libres. Il est alors incorporé dans les Forces Aériennes au terrain d'aviation de Saint-Athan, près de Cardiff.

Il s'engage ensuite comme volontaire dans l'Armée de Terre pour l'expédition de Dakar au sein de la compagnie de marche "Durif".

Il est affecté à la 4ème compagnie du Bataillon de Marche n°1 (BM1) pour la campagne de ralliement du Gabon à la France Libre en octobre 1940.

Affecté ensuite au Bataillon des Tirailleurs du Gabon (BTG), il forme et commande la 3ème Compagnie de février 1941 à avril 1942 à Port Gentil. Nommé Commandant de la 4ème Compagnie du BTG à Libreville, il est promu capitaine le 25 juin 1942 puis affecté au Bataillon de Marche n°8 (BM8) au Cameroun en qualité de commandant de compagnie d'accompagnement.

Le 18 août 1943, il prend le commandement de la Compagnie Antichars du Bataillon de Marche 24 (BM24) de la 4ème Brigade de la 1ère Division Française Libre.

A partir du 24 septembre 1943, il est affecté au 22ème Bataillon de Marche Nord Africain (22ème BMNA ) et reste en opération en Tunisie jusqu'au 17 avril 1944.

Le 20 avril 1944, commandant en second de la compagnie lourde du 22ème BMNA, il débarque à Naples en Italie où il reste en opération jusqu'au 6 août et reçoit une citation à l'ordre de l'Armée.

Le 17 août 1944, il débarque à Cavalaire puis participe aux opérations de la prise de Toulon et de la libération en Alsace.

Il est admis dans l'armée d'active avec le grade de capitaine le 1er juin 1945.

Du 28 octobre 1948 au 3 août 1951, il est en service en AEF.

Stagiaire de l'Ecole Supérieure de Guerre le 9 juin 1952, il est promu au grade de chef de bataillon en octobre 1953 et obtient le B.E.M.S. en juillet 1954.

Du 15 août 1954 au 14 août 1956, il sert en Indochine.

Débarqué à Oran en décembre 1956, il est affecté au 2ème Bataillon du 8ème R.I.C. dont il prend immédiatement le commandement.

Le 27 mars 1958, à Merezga, à dix kilomètres au sud de Hammann Bou Hadjar (Oranie), vers six heures du matin, alors qu'il vient de quitter son cantonnement pour une opération, la Jeep qui le transporte saute sur une mine. Frappés brutalement par l'explosion, le commandant Magne et son chauffeur sont tués sur le coup.

Jean Magne a été inhumé dans un premier temps à Aïn Temouchen puis, rapatrié en France, il a été inhumé au cimetière de Caucade à Nice.

• Officier de la Légion d'Honneur
• Compagnon de la Libération - décret du 28 mai 1945
• Croix de Guerre 1939-1945 avec trois palmes
• Croix de la valeur militaire avec deux palmes et une étoile d'argent
• Croix du combattant
• Médaille Coloniale avec agrafe "AFL"
• Médaille Commémorative de la guerre 1939-1945
• Médaille Commémorative des Opérations de Sécurité et du Maintien de l'Ordre en AFN


Imprimer