Ordre de la Libération Menu
Maurice Halna Du Fretay
<< Tous les compagnons

Maurice Halna Du Fretay

Squadron 607
Squadron 174

Maurice Halna du Fretay est né le 8 mai 1920 à Saint-Igneuc dans les Côtes d'Armor dans une famille de vieille souche bretonne.

Collégien à Dinan, il effectue, entre 1936 et 1937, deux séjours touristiques en Angleterre et un en Allemagne, qui lui permettent de comparer l'état d'esprit des deux peuples et d'en tirer la conclusion que la guerre est proche.

En France, il prend des cours de pilotage sur l'aérodrome de Dinan et, au bout d'un an, en 1938, obtient son brevet de pilote d'avion privé puis son brevet de mécanicien-avion. Il parvient à s'acheter un petit appareil de tourisme tchèque, un Zlin XII de 45 CV.

En septembre 1939, alors qu'il se destine à des études de Droit à la Faculté de Rennes, la guerre est déclarée.

Le mois suivant, malgré son jeune âge, il parvient après plusieurs tentatives à signer un pré-engagement comme élève pilote dans l'Armée de l'Air. Elève pilote à l'Ecole Elémentaire de Pilotage n° 24 à Dinan puis, à partir d'avril 1940, élève radio naviguant à Aulnat, Maurice Halna du Fretay, alors qu'il brûle de combattre, ne peut prendre part à la campagne de France.

Rejoignant la zone libre en fraude, il rentre au manoir familial de Ranléon fin août 1940 avant d'être démobilisé.

Il cherche un moyen de rejoindre l'Angleterre et décide de tenter l'opération avec son appareil.

Il s'évade de France pour l'Angleterre, le 15 novembre 1940, aux commandes de son Zlin XII, démonté, caché dans la résidence familiale, puis remonté avec l'aide de plusieurs camarades. L'appareil décolle de la route du manoir, et, malgré un rayon d'action insuffisant, Maurice Halna du Fretay parvient, en utilisant les vents favorables, à lui faire traverser la Manche et à se poser, emmenant avec lui un officier de légion étrangère comme passager.

Engagé aux Forces aériennes françaises libres après un passage à la Patriotic School, le caporal Halna du Fretay commence son entraînement sur avion Magister et reçoit, pour son étonnante évasion, la Croix de la Libération et la British Empire Medal.

Après un stage à la 51 Operationnal Training Unit (51 OTU), il est affecté dans une escadrille anglaise, le 607 Squadron, et accomplit sa première mission de guerre le 27 novembre 1941.

Affecté au 174 Squadron au printemps 1942, il participe sur Hawker-Hurricane à de multiples attaques au sol, bombardement en rase-mottes, attaques de bateaux et de convois sur la France occupée : Calais, Saint-Omer, le Touquet, Boulogne-sur-mer, Abbeville…

En août 1942, son escadrille, placée alors sous le commandement d'Emile Fayolle, est chargée de couvrir dans les airs le raid canadien sur Dieppe (opération Jubilee).

Lors de l'opération, le 19 août 1942, vers 14 heures, le Hurricane de l'aspirant Halna du Fretay est vu pour la dernière fois alors qu'il s'apprête à attaquer la batterie d'artillerie "Rommel" située près de Neuville-les-Dieppe. Son corps n'a pas été retrouvé.

• Chevalier de la Légion d'Honneur
• Compagnon de la Libération - décret du 1er février 1941
• Croix de Guerre 39/45 avec palme
• Médaille de la Résistance avec rosette
• Médaille des Evadés
• British Empire Medal

Imprimer