Ordre de la Libération Menu
Gabriel Bablon
<< Tous les compagnons

Gabriel Bablon

13ème Demi Brigade de Légion Etrangère
24e RI

Fils de général de division d'infanterie, Gabriel Bablon est né le 1er septembre 1905 à Domfront dans l'Orne.

Engagé dans l'armée à 18 ans, il sert au 17e Régiment de tirailleurs algériens (17e RTA) en occupation en Allemagne puis en opérations au Maroc où il est blessé d'une balle au genou en mai 1925 à M'sila.

Sergent depuis août 1924, Gabriel Bablon est admis au cours d'élève officier d'active à Saint-Cyr en 1926. Sous-lieutenant en octobre 1928, il est muté un an plus tard au 30e Bataillon de chasseurs à pied (30e BCP).

Il est promu lieutenant en octobre 1930 et passe en novembre 1932 à la Légion étrangère, au 1er Régiment étranger d'infanterie (1er REI) puis, en février 1933, au 4e REI.

Il poursuit sa carrière au Maroc où il reçoit ses galons de capitaine en juin 1937. Il reste affecté au Maroc pendant la campagne de France et est placé en congé d'armistice en décembre 1940.

Refusant la défaite, il rallie Londres par Gibraltar le 6 janvier 1941 et s'engage dans les Forces françaises libres.

Naturellement affecté à la 13e DBLE, Gabriel Bablon arrive au Liban via le Cameroun et rejoint son unité en octobre 1941.

Affecté au 2e bataillon de la "13", il fait la campagne de Libye avec la 1ère Brigade française libre du général Koenig. Il est blessé en service commandé en janvier 1942 puis par éclat d'obus et mine à la cuisse et à la jambe le 11 juin 1942 lors de la sortie de Bir-Hakeim au cours de laquelle il se distingue.

Promu chef de bataillon en septembre 1942, il prend la tête du 2e Bataillon de légion (2e BLE) et se distingue de nouveau à l'attaque de l'Himeimat (El Alamein) les 23-24 octobre 1942. Il prend le commandement de la 13e DBLE en remplacement du colonel Amilakvari tué le 23 octobre.

Gabriel Bablon mène alors la 13e DBLE lors de la campagne de Tunisie en 1943 puis lors de celle d'Italie. A nouveau blessé par éclat de grenade en Italie le 17 mai 1944 à San Giorgio, il est combat ensuite en France où il débarque le 31 août 1944, en Provence.

Promu lieutenant-colonel en septembre 1944, il est nommé commandant du 24e Régiment d'infanterie (24e RI) au sein de la 10e division d'infanterie (10e DI) du général Billotte.

De nouveau affecté à la tête de la 13e DBLE en décembre 1945, il la mène en Indochine à partir de mars 1946. En avril 1948, il prend le commandement de la 4e DBLE qui devient quelques mois plus tard le 4e REI.

Il sert ensuite en Allemagne et, promu colonel en avril 1953, fait valoir ses droits à la retraite un an plus tard.

Gravement malade, Gabriel Bablon est décédé le 27 mars 1956 à Anost en Saône-et-Loire. Il est inhumé à Vendargues dans l'Hérault.

 

• Commandeur de la Légion d'Honneur
• Compagnon de la Libération - décret du 28 mai 1945
• Croix de Guerre 1939-45 (2 citations)
• Croix de Guerre des TOE (3 citations)
• Médaille Coloniale avec agrafes "Sahara", "Maroc", Syrie", "Bir-Hakeim, "Libye", "E-O"
• Médaille Commémorative 39/45
• Paz del Marrueco (Espagne)
• Commandeur du Ouissam Alaouite
• Commandeur du Nicham Iftikar
• Distinguished Service Cross (USA)

Imprimer