Ordre de la Libération Menu
Rudolf Eggs
<< Tous les compagnons

Rudolf Eggs

13ème Demi Brigade de Légion Etrangère

Alias : Robert Goldbin

De nationalité suisse, Rudolf Eggs est né le 23 mars 1915 à Brebach-Saarbrücken en Allemagne dans une famille d'agriculteurs.

Après le baccalauréat, il s'engage, le 12 juin 1936, dans la Légion étrangère.

Affecté à Sidi-Bel-Abbès en 1937, il est promu au grade de caporal. L'année suivante il sert au Maroc, au 3e REI.

En avril 1940, nommé sergent, il est affecté à la 13e Demi-brigade de Légion étrangère (13e DBLE) avec laquelle il participe à la campagne de Norvège en mai 1940.

Il se distingue alors par son courage à la tête d'une section de mortiers.

Ainsi, au combat du 29 mai 1940, une mitrailleuse ennemie empêchant la progression de la section, il réussit à s'infiltrer sous bois et à la réduire au silence.

Rudolf Eggs embarque de Narvik pour Brest en juin 1940 puis, évacué sur l'Angleterre avec le corps expéditionnaire français, s'engage dans les Forces françaises libres le 1er juillet 1940, sous le nom de Robert Goldbin.

Il prend part à l'opération de Dakar et est dirigé sur le Cameroun en octobre 1940.

En novembre il prend part aux opérations du Gabon avant de partir pour la campagne d'Erythrée en mars 1941.

En juin 1941, avec la 13e DBLE, il combat en Syrie. Promu adjudant en octobre 1941, il commande la section de mortiers du 1er Bataillon de Légion étrangère (1er BLE).

Il prend part aux campagnes de Libye, d'Egypte et de Tunisie et est promu adjudant-chef en juillet 1943.

En avril 1944 il débarque en Italie avec la 1ère Division française libre et est cité à l'ordre du corps d'armée pour avoir obtenu le meilleur rendement de ses hommes pendant les opérations.

Le 16 août 1944, il débarque en France, à Cavalaire. Durant la campagne de France, il obtient de ses pièces des résultats magnifiques. Blessé par éclats d'obus à Autun le 10 septembre 1944, il se distingue notamment au Mont des Oiseaux, où ses tirs efficaces amènent la reddition d'un point d'appui ennemi tenu par plus de 300 hommes; il fait preuve en cette circonstance d'un très grand mépris du danger en assurant lui-même le réglage de ses tirs à partir d'un observatoire très exposé et repéré.

Il s'illustre encore le 27 janvier 1945 en Alsace, au cours de l'attaque de Grussenheim où, malgré les bombardements violents et les tirs de chars ennemis, il se poste résolument à l'avant pour repérer les objectifs. Il y échappe de peu à la mort, ayant été blessé par une arme antichar. Bien que commotionné par le coup, il rejoint, après pansement, son poste.

Rudolf Eggs termine la guerre avec le grade d'adjudant-chef et retourne en AFN avec son unité en août 1945.

Promu sous-lieutenant à titre étranger en mars 1946, il part pour l'Indochine (1946-1954) où il commande toujours la section de mortiers du 1er BLE de la 13e DBLE et est cité à l'ordre du corps d'armée. Il reçoit ses galons de lieutenant en 1948 et est blessé par balle à Luong Phai au Tonkin en juin 1949 ; de nouveau cité en 1949 et en 1953.

De 1954 à 1957, il sert au Maroc comme commandant de compagnie de combat au 4e REI et reçoit une fois encore une citation. Promu capitaine en décembre 1956, il sert en Algérie de 1957 à avril 1959 et y reçoit une citation.

Il est ensuite en poste à Strasbourg jusqu'en juin 1960

De juillet 1960 à juin 1962 il sert de nouveau en Algérie au 3e REI et y reçoit deux nouvelles citations.

D'août 1962 à 1964, le capitaine Eggs sert à Madagascar avant de prendre sa retraite comme commandant.

Il reçoit la nationalité française par décret du 2 novembre 2007.

Rudolf Eggs est décédé le 4 mai 2011 à Beaune. Il a été inhumé à Ivry-en-Montagne en Côte d'Or.

• Grand Officier de la Légion d'Honneur
• Compagnon de la Libération - décret du 28 mai 1945
• Croix de Guerre 39/45 (3 citations)
• Croix des TOE (3 citations)
• Croix de la Valeur Militaire (4 citations)
• Médaille Coloniale avec agrafes "Erythrée", "Libye", "Tunisie", "E-O"
• Croix du Combattant
• Croix du Combattant Volontaire de la Résistance
• Croix du Combattant Volontaire 39/45
• Médaille des Blessés
• Médaille Commémorative des Services Volontaires dans la France Libre
• Médaille Commémorative 39/45
• Médaille Commémorative de la Campagne d'Italie
• Médaille Commémorative de la Campagne d'Indochine
• Médaille Commémorative des Opérations de Sécurité et de Maintien de l'Ordre en AFN
• Médaille de la Reconnaissance du Roi de Norvège.
• Chevalier du Nicham Iftikar
• Officier du Nicham El Anouar

Imprimer