Ordre de la Libération Menu
Henri Fruchaud
<< Tous les compagnons

Henri Fruchaud

ACL
Ambulance Hadfield Spears
Ambulance Chirurgicale n° 2

Fils de médecin, Henri Fruchaud est né le 16 juillet 1894 à Angers.

Il effectue ses études secondaires à Angers et se dirige vers la médecine.

Il passe, en 1913, le concours de l'externat des Hôpitaux de Paris avant d'être appelé sous les drapeaux en novembre 1913.

Caporal brancardier au 90e Régiment d'infanterie, il prend part à de sanglantes batailles (la Marne, Ypres, Loos, le Mont Saint-Eloi, l'Artois, la Champagne, Verdun, la Somme) et termine la guerre en qualité de médecin auxiliaire adjudant-chef au sein de la 18e Division d'infanterie.

Plusieurs fois cité, il reçoit la médaille militaire, la croix de guerre et est fait chevalier de la Légion d'honneur.

Dès sa démobilisation en août 1919, Henri Fruchaud reprend ses études médicales, passe avec brio le concours de l'internat des Hôpitaux de Paris puis retourne à Angers où il s'installe comme chirurgien. Quelques années plus tard il devient chirurgien à la clinique Saint-Léonard d'Angers, puis à l'hôpital de Châteaubriant en Loire-Atlantique.

En 1937, il est professeur titulaire de clinique chirurgicale à l'Ecole de médecine d'Angers.

Mobilisé en septembre 1939 comme médecin capitaine à l'hospice mixte d'Angers, il refuse l'idée de la défaite et, entendant l'appel du général de Gaulle, s'embarque fin juin 1940 à Saint-Jean-de-Luz à destination de l'Angleterre où il s'engage dans les Forces françaises libres. Il se voit immédiatement confier la direction du service de santé des FFL. Tout étant à créer, il met rapidement sur pied une formation sanitaire, l'Ambulance chirurgicale légère (ACL), destinée à accompagner le corps expéditionnaire envoyé à Dakar en septembre 1940 avec le Pennland et le Westernland.

A bord du Westernland, le médecin commandant Henri Fruchaud soigne les blessés de l'expédition de Dakar, et parmi eux le commandant Thierry d'Argenlieu.

Participant à la campagne du Gabon (opérations sur Libreville) en novembre 1940, il prend part ensuite, en février et mars 1941, à la campagne d'Erythrée au cours de laquelle son talent de chirurgien et son dévouement apparaissent pleinement. Après l'Erythrée, il quitte l'Ambulance chirurgicale légère pour prendre le commandement de l'Ambulance Hadfield-Spears en qualité de médecin-chef. Avec son unité, il participe à la campagne de Syrie (juin 1941).

Promu médecin lieutenant-colonel, il est présent en Libye aux côtés de la 1ère Brigade française libre du général Koenig et notamment dans la position de Bir-Hakeim, lors des travaux de fortification (février-mai 1942). Il y installe le poste chirurgical avancé, entièrement enterré et camouflé. Souffrant, Henri Fruchaud est évacué avant la bataille sur Alexandrie et, remis sur pied, est affecté à l'Hôpital militaire de Damas et nommé chirurgien-consultant des FFL.

En septembre 1943, le médecin colonel Fruchaud est nommé médecin-chef de la Formation chirurgicale mobile n°2 créée pour accompagner le Corps expéditionnaire français en Italie. Il y opère avec succès dans des conditions précaires jusqu'en mars 1944, date à laquelle il est affecté à l'Hôpital Saint-Louis d'Alep.

Après la guerre, il continue à exercer en Syrie jusqu'en 1957 quand les conditions de sécurité consécutives à la naissance difficile de l'état d'Israël le contraignent à revenir en France.

Il exerce ensuite pendant quelques mois à l'Hôpital de Poitiers en 1959.

Henri Fruchaud est décédé le 11 août 1960 à Brunoy dans l'Essonne. Il a été inhumé à Trémentines dans le Maine-et-Loire.

  • Commandeur de la Légion d'Honneur
  • Compagnon de la Libération - décret du 16 octobre 1945
  • Médaille Militaire
  • Croix de Guerre 14/18 (4 citations)
  • Croix de Guerre 39/45 (2 citations)
  • Médaille Coloniale avec agrafes "Erythrée", "Libye"
  • Médaille de Saint-Georges (Russie)

Principales Publications :

La tradition chirurgicale, Editions de l'Ouest, Angers 1931
Eloge de l'esprit chirurgical, Editions de l'Ouest, Angers 1938
Forces françaises combattantes. Chirurgie de Guerre, Les Lettres françaises, Beyrouth 1943 (en collaboration)
Anatomie chirurgicale des hernies de l'aine, G. Doin, Paris 1956

Imprimer