Ordre de la Libération Menu
François Arzel
<< Tous les compagnons

François Arzel

BM 5

François Arzel est né le 25 février 1921 à Plouzané dans le Finistère.

Il fait ses études à Brest et obtient son brevet d'enseignement industriel et son certificat d'aptitude professionnelle en menuiserie. Il entre à l'Arsenal de Brest.

A l'appel du 18 juin, il s'embarque pour l'Angleterre et signe le 1er juillet 1940 son acte d'engagement dans les Forces françaises libres.

Après un séjour de 9 mois en Grande-Bretagne, il rejoint, en mai 1941, le camp d'élève aspirant Colonna d'Ornano à Brazzaville (Congo) avec le grade de sergent.

Incorporé au Bataillon de marche n° 5 (BM 5) lui même rattaché en mai 1942 à la 2e Brigade française libre, il participe aux opérations du Western Desert et est blessé une première fois à El Alamein en octobre 1942 par des éclats de mines.

En 1943, il prend part à la campagne de Tunisie et se distingue particulièrement, en mai, à Takrouna où il fait preuve d'un remarquable sang-froid sous les bombardements.

En Italie, à la Villa Cecala près de Montefiascone, il est blessé une deuxième fois par des éclats d'obus, le 13 juin 1944.

Sans prendre la moindre convalescence, le sergent-chef Arzel rejoint son unité en instance de départ ; il est toujours à l'avant-garde lors de la prise d'Hyères et de Toulon en août 1944 au lendemain du débarquement de Provence et participe, sur l'axe La Crau – La Valette, à la prise de trois positions solidement défendues et à la capture de nombreux prisonniers.

Le 19 novembre 1944, lors de la bataille des Vosges, François Arzel est grièvement blessé lors de l'attaque de la côte 736, dans la région de Melisey en Haute-Saône. Il meurt des suites de ses blessures le lendemain, 20 novembre 1944. Il a été inhumé à Brest.

• Chevalier de la Légion d'Honneur
• Compagnon de la Libération - décret du 7 juillet 1945
• Croix de Guerre 39/45 (2 citations)
• Médaille Coloniale avec agrafes "Libye" et "Tunisie"
• Bronze Star Medal (USA)

Imprimer