Ordre de la Libération Menu
Pierre Arainty
<< Tous les compagnons

Pierre Arainty

GRCA
Colonne Volante
1er Régiment de Marche de Spahis Marocains
1er Escadron Spahis
Groupement Tcherkess

Pierre Arainty est né le 17 août 1907à Licq-Atherey (Pyrénées-Atlantiques) dans une famille d'agriculteurs.

Engagé dans l'armée en 1927, il sert 10 ans au Maroc.

Il est adjudant au 1er Escadron du 1er Régiment de spahis marocains en Syrie au moment de la déclaration de guerre.

Le 30 juin 1940, après avoir entendu l'appel du général de Gaulle, il franchit avec les volontaires de son escadron et son chef Paul Jourdier, la frontière syro-palestinienne, entraînant avec lui 38 spahis et le convoi de l'escadron transportant 40 000 cartouches.

Avec le l'Escadron Jourdier, première unité de cavalerie des Forces françaises libres au Moyen-Orient, formée en Egypte, il prend part aux opérations en Erythrée comme chef de peloton.

Il se distingue au cours de la charge à cheval d'Umbrega le 2 janvier 1941 en entraînant son peloton et en mettant une cinquantaine de soldats italiens en fuite.

Rentré d'Erythrée en avril 1941, il est ensuite blessé par balle le 16 juin 1941 en Syrie en conduisant son peloton à l'attaque. Malgré sa blessure, il poursuit le combat pendant trois heures avant de se laisser évacuer.

Promu au grade de sous-lieutenant, il participe aux campagnes de Libye et de Tripolitaine avec son unité devenue la Colonne volante des FFL.

La Colonne volante passe sous le commandement du général Leclerc, au sein de la Force L lors des opérations de Tunisie. Le 6 mars 1943, au combat de l'Oued Gragour Pierre Arainty fait une fois encore la preuve de son sang-froid en remplissant parfaitement la mission de couverture qui lui est assignée. Il s'illustre les 8 et 8 avril dans la région de Mezzouna puis le 14 avril, au Djebel Fadloum, délogeant l'ennemi de sa position et faisant 16 prisonniers.

Promu lieutenant, il sert au 1er Régiment de marche de spahis marocains (1er RMSM) au sein de la 2e Division blindée du général Leclerc mais, rendu inapte à l'arme blindée en raison de sa blessure reçue en Syrie, il est affecté au Groupement tcherkess en septembre 1943.

A la tête de l'escadron hors rang du Groupement tcherkess en Syrie, il participe aux opérations contre la police syrienne en mai 1946.

Il poursuit sa carrière militaire avec la Légion étrangère en Indochine et en Afrique du Nord jusqu'à sa retraite avec le grade de capitaine.

Pierre Arainty est décédé le 9 mai 1982 à Mauléon dans les Pyrénées-Atlantiques où il est inhumé.

• Chevalier de la Légion d'Honneur
• Compagnon de la Libération - décret du 18 janvier 1946
• Médaille Militaire
• Croix de Guerre 39/45 (3 citations)
• Croix de Guerre des TOE (2 citations)
• Croix du Combattant Volontaire 39/45
• Médaille Coloniale avec agrafe « Maroc »
• Médaille des Blessés
• Médaille des Services Volontaires dans la France Libre
• Médaille Commémorative 39/45
• Médaille Commémorative du Levant
• Chevalier du Ouissam Alaouite

Imprimer