Ordre de la Libération Menu
Maurice Claisse
<< Tous les compagnons

Maurice Claisse

RAF
Squadron 66
Squadron 219

Fils de médecin, Maurice Claisse est né le 14 décembre 1905 à Paris.

Il fait ses études au lycée Louis-le-Grand avant d'intégrer l'Ecole nationale supérieure d'Aéronautique (promotion 1930). Entré en 1932 comme ingénieur à la société Louis Breguet, il commence en 1933 les essais du gyroplane Breguet-Dorand et participe comme pilote d'essai et ingénieur à la mise au point et à la présentation des avions prototypes et de série de plus de 25 types différents.

Maurice Claisse établit en 1936 les cinq premiers records internationaux hélicoptères et assure la mise au point rapide et la sortie des avions d'attaque et d'assaut Breguet 690 et dérivés.

Chef pilote Breguet en 1937, il est directeur des essais en vol en 1938. Lieutenant de réserve de l'armée de l'air, il est placé en affectation spéciale et reste à son poste au moment de la guerre.

Il assure l'évacuation totale du matériel dont il a la charge jusqu'à l'arrivée des Allemands en juin 1940 et rejoint comme pilote le groupe 2/34 avant d'être démobilisé.

Après plusieurs tentatives infructueuses pour quitter la France à l'automne 1940, il passe en zone sud avec un petit groupe de camarades qui, grâce au réseau du Musée de l'Homme, peut établir un contact avec un groupe de passeurs à Toulouse.

Après un mois d'attente à la frontière pyrénéenne, Maurice Claisse avec un camarade et deux guides passe la frontière espagnole le début mars 1941. Via Barcelone puis Madrid, où son compagnon est arrêté, et enfin le Portugal, il parvient à gagner l'Angleterre le 6 avril 1941.

Il s'engage dans les Forces aériennes françaises libres le 22 mai 1941 et est promu capitaine. Après un court entraînement, il est affecté en août 1941 à une unité de chasse de la Royal Air Force (66 Squadron) où il effectue 130 heures de vol de guerre, dont 68 missions au-dessus des territoires occupés par l'ennemi, en qualité de chef de section ou d'escadrille. Il prend part notamment aux opérations sur Dieppe en août 1942.

Rappelé en septembre 1942 par le Ministère de l'Air britannique au Royal Aircraft Establishment à Farnborough comme pilote d'essai, il effectue 290 heures de vol d'essais sur plus de 70 types différents d'avions anglais, américains et allemands (avions capturés).

Maurice Claisse est le premier pilote français à participer aux essais en vol de l'avion à réaction (prototype) Gloster E 29/38.

Il est promu commandant le 25 décembre 1943 et rentre en opération sur sa demande mais, trop âgé, il ne peut rejoindre une unité de chasse de jour; il est alors affecté en mai 1944 à une unité britannique de chasse de nuit (219 Squadron) sur Mosquito ; il y effectue 130 heures de vol de guerre en 45 missions de vol de nuit au-delà des lignes ennemies, sur la Mer du Nord, la Normandie, la Belgique, la Hollande et l'Allemagne.

Il est rappelé par le Ministre de l'Air le 30 novembre 1944 en vue d'une mission aux Etats-Unis en tant que pilote d'essai.

Lieutenant-colonel à la fin de la guerre, il reprend sa profession d'ingénieur et de chef-pilote d'essai à la SNECMA puis redevient ingénieur à la société Breguet en 1956. Il publie également divers articles aéronautiques.

Maurice Claisse est décédé le 14 septembre 1986 à Neuilly-sur-Seine. Il a été inhumé à Dammarie les Lys en Seine-et-Marne.

• Commandeur de la Légion d'Honneur
• Compagnon de la Libération - décret du 28 mai 1945
• Croix de Guerre 39/45 (2 citations)
• Médaille de l'Aéronautique
• Officier des Arts, Sciences et Lettres
• Distinguished Flying Cross (GB)
• Distinguished Flying Cross (USA)

Imprimer