Ordre de la Libération Menu
Jean Gilbert
<< Tous les compagnons

Jean Gilbert

EM
Résistance Océanie

Jean Gilbert est né le 20 avril 1907 à Libermont dans l'Oise de parents cultivateurs.

Entré à l'Ecole navale en octobre 1926, il est breveté pilote d'aéronautique en 1932.

Il sert ensuite à la base aéronavale de Berre comme pilote de l'escadrille d'observation (1932-1934) puis dans le Pacifique et en Extrême-Orient sur l'aviso colonial Amiral Charner (1934-1936), toujours comme pilote.

En 1936, Jean Gilbert démissionne de la marine pour s'installer à Tahiti où il dirige les affaires industrielles de son beau-père à Papeete. Il est mobilisé sur place comme lieutenant de vaisseau de réserve en septembre 1939.

Dès l'entrée en vigueur de l'armistice le 25 juin 1940, il ne cesse d'agir pour tenter de maintenir l'Océanie française aux côtés des Britanniques en essayant d'influer sur l'Etat-major de la marine des Etablissements français d'Océanie.

Le 2 septembre 1940, jour du ralliement de la colonie, il est le seul officier de marine favorable à la France libre. Il joue un rôle de premier plan en neutralisant par son autorité les officiers de la base aéronautique, entraînant avec lui les neuf dixièmes des officiers mariniers, quartiers-maîtres et marins.

Nommé immédiatement commandant de la Marine aux établissements français d'Océanie, il reste à ce poste jusqu'en avril 1941.

A la mi-juin 1941, il est appelé en Grande-Bretagne dans le but d'être affecté sur un bâtiment de combat. Mais, promu au grade de capitaine de corvette, il est finalement mis, en juillet 1941, à la disposition du Haut-commissaire de la France libre pour le Pacifique, le capitaine de vaisseau Thierry d'Argenlieu.

Il prend donc à Nouméa les fonctions de commandant de la Marine et de l'Air tout en étant officier de liaison auprès du général Patch, commandant les forces américaines basées en Nouvelle-Calédonie.

Le 8 juin 1942, au cours d'une mission de liaison auprès de l'amiral américain commandant les forces navales dans le Pacifique sud, l'avion qui le transporte s'écrase à Auckland en Nouvelle-Zélande.

Jean Gilbert est inhumé à Papeete.

• Chevalier de la Légion d'Honneur
• Compagnon de la Libération - décret du 4 août 1942
• Croix de Guerre 39/45

Imprimer