Ordre de la Libération Menu
Otto Wagner
<< Tous les compagnons

Otto Wagner

13ème Demi Brigade de Légion Etrangère
6ème RI

De nationalité tchécoslovaque, Otto Wagner est né le 28 mars 1902 à Prague. Son père, professeur, est mort en 1919.

Bachelier, Otto Wagner intègre l'Ecole spéciale militaire de Saint-Cyr à titre d'étranger en 1923 (promotion Chevalier Bayard).

Retourné dans son pays, il sert dans l'armée comme sous-lieutenant, lieutenant puis capitaine.

Il quitte la Tchécoslovaquie occupée en 1939 et, via la Pologne, rejoint la France où il est admis à servir dans l'armée à titre d'étranger avec le grade de capitaine.

En octobre 1939 il prend le commandement d'une Compagnie du 2e RI à Agde.

En juin 1940, il prend part à la campagne de France au sein de l'armée tchèque. Pour sa conduite au combat il est décoré de la Croix de Guerre.

Après l'Armistice, il est embarqué avec le restant des unités tchécoslovaques vers la Grande-Bretagne. Il demande à être affecté dans les Forces françaises libres et esrt interné par les Tchèques jusqu'en avril 1941, date à laquelle il s'engage dans les FFL et est affecté au Bataillon de Chasseurs de Camberley.

En mai 1941, il est dirigé vers l'Afrique et, en Syrie, incorporé au 2e Bataillon de la 13e Demi-Brigade de Légion Etrangère (13e DBLE) ; il participe, comme commandant de la 6e Compagnie, à la campagne de Libye.

Otto Wagner s'illustre à Bir-Hakeim (juin 1942) où il tient en échec l'ennemi pendant toute la durée des combats en lui infligeant de lourdes pertes.

Il est grièvement blessé le 24 octobre 1942 à El Alamein lors de l'attaque de la position de Nagrala.

Convalescent, il est rapatrié à Londres en mars 1943 et promu au grade de chef de bataillon. Affecté à la Compagnie Portée du Groupe Motorisé, après un passage au centre d'instruction de Camberley, il est affecté au commandement du 3e Bataillon de Légion Etrangère en janvier 1944.

Affecté à la Direction technique des Services séciaux en mai 1944.

En décembre 1944, il est affecté, sous les ordres du général de Larminat, à l'EM du commandement des Forces françaises de l'Ouest. Il prend part à la libération des poches de l'Atlantique et en avril 1945, il entraîne à l'assaut de la position de Royan un bataillon du 6e Régiment d'Infanterie atteignant tous ses objectifs malgré une vive résistance de l'ennemi.

Démobilisé fin 1945, il retourne en Tchécoslovaquie et y est nommé colonel, commandant d'un régiment d'infanterie. En 1949 et 1950, Otto Wagner suit le cours des officiers généraux à l'Ecole de Guerre à Prague. En 1950, il est nommé commandant en second d'une division d'infanterie.

En 1951, il est limogé de l'armée tchécoslovaque, emprisonné et est obligé de travailler comme manoeuvre pour subsister.

Le colonel Otto Wagner est décédé le 20 mai 1974 à Jihlava. Ses obsèques ont eu lieu à Prague et, selon son désir, ses cendres ont été transférées au cimetière de la Légion Etrangère à Aubagne en France en 1976.

• Chevalier de la Légion d'Honneur
• Compagnon de la Libération - décret du 7 août 1945
• Croix de Guerre 39/45 (2 citations)
• Médaille Coloniale avec agrafe "Libye"
• Croix de Guerre Tchécoslovaque
• Médaille de la Bravoure Tchécoslovaque
• Médaille de la Résistance Tchécoslovaque

Publication :

S Cizineckou Legii Proti Rommelovi, Prague 1970

Imprimer