Ordre de la Libération Menu
René Quantin
<< Tous les compagnons

René Quantin

Régiment de Marche du Tchad

René Quantin est né le 3 février 1910 à Joinville en Haute-Marne.

Il exerce la profession de tourneur sur métaux avant de s'engager, en avril 1930, à la sous-intendance militaire de Neufchâteau au 3e Régiment d'infanterie coloniale.

En mai 1931, il passe au 21e Régiment de tirailleurs algériens.

En 1935, il quitte l'Armée et s'engage à nouveau en 1937 au 2e Régiment d'infanterie coloniale ; promu sergent en juillet 1938, il est désigné pour partir en Afrique Equatoriale Française.

Il embarque à Bordeaux le 28 février 1939 et est affecté au Bataillon de tirailleurs sénégalais de l'AEF en juin 1939.

Le sergent Quantin, refusant la défaite, prend une part active au ralliement du Congo à la France libre, le 28 août 1940, entraînant avec lui plusieurs de ses hommes.

Le 7 octobre, il est affecté à la 4e Cie du Bataillon de marche n° 1 de l'Afrique française libre placé sous les ordres du chef de bataillon Delange.

Avec son unité, il prend part à la campagne du Gabon avant d'être dirigé sur la Palestine où le BM 1 est incorporé à la 1ère Division légère française libre.

En juin 1941, René Quantin est engagé dans les combats de Syrie. Breveté chef de section il est au même moment nommé adjudant.

Promu adjudant-chef le 1er mai 1942, il rejoint Chedra, au nord de Fort-Lamy au Tchad en septembre 1942. Son unité est alors placé sous le commandement du chef de bataillon Massu.

En décembre 1942, il rejoint avec le BM 1 les forces du général Leclerc pour prendre part à la deuxième campagne du Fezzan puis aux opérations en Tripolitaine.

En mai 1943, il commande une section d'Infanterie pendant la campagne de Tunisie.

En septembre 1943, il rejoint au Maroc la 6e Compagnie du Régiment de marche du Tchad alors en formation. Sous les ordres du capitaine Langlois de Bazillac, il suit pendant six mois l'entraînement de la 2e DB avant d'embarquer avec l'ensemble de la Division à Oran, le 20 mai 1944, à destination de l'Ecosse.

Début août 1944, il débarque en Normandie, à Grandcamp ; dirigé vers la Sarthe qu'il franchit le 9 août, René Quantin reçoit le lendemain, 10 août, la mission d'appuyer avec la mitrailleuse de son véhicule l'avancée de sa section sur le pont de la Saunerie près de Mézières-sous-Ballon, dans le but de casser la résistance ennemie. La compagnie qui le précède tombe dans une embuscade et l'adjudant-chef Quantin, dont les Half-Track sont sous les feux allemands, dirige calmement la défense de ses éléments qui couvrent les autres sections de la Compagnie.

Touché par un obus, son Half-Track prend feu aussitôt. Grièvement blessé, René Quantin décède quelques instants plus tard. Il est inhumé à Mézières-sur-Ponthouin dans la Sarthe.

• Chevalier de la Légion d'Honneur
• Compagnon de la Libération - décret du 24 mars 1945
• Médaille Militaire
• Croix de Guerre 1939-45 avec palme
• Médaille Coloniale avec agrafe (Fezzan-Tripolitaine)
• Médaille Commémorative des Services Volontaires dans la France Libre
• Médaille du Levant

Imprimer