Ordre de la Libération Menu
Pierre Laureys
<< Tous les compagnons

Pierre Laureys

Groupe de Chasse « Ile de France »

Alias : François Kennard

Pierre Laureys est né à Paris le 7 août 1919. Son père était photograveur.

Après des études secondaires, il exerce la même profession que son père lorsque la déclaration de guerre de septembre 1939 intervient.

Il choisit alors de s'engager dans l'armée de l'air comme soldat, élève pilote à l'Ecole de pilotage 27 de Vannes.

Sur ordres, il part en voiture le 18 juin avec quatre camarades vers Bergerac puis Bordeaux et Dax.

Le 23 juin, il entend un des discours du général de Gaulle et décide avec ses camarades de gagner l'Angleterre.

Le 24 juin 1940, il réussit à embarquer à Saint-Jean-de-Luz sur un bateau rapatriant des troupes polonaises, le Kelso. En Grande-Bretagne, il signe parmi les tous premiers son engagement dans les Forces françaises libres sous le nom de François Kennard.

Affecté aux Forces aériennes françaises libres, il reçoit une instruction de pilote à partir de septembre 1941 et est promu sergent puis aspirant.

Après un passage en Operationnal Training Unit, il est affecté en mai 1942 au Groupe de Chasse "Ile-de-France" (340 Squadron de la RAF). Le sous-lieutenant Laureys fait rapidement preuve d'adresse et mêle à un goût du risque individuel prononcé des facultés de commandement.

Le 19 août 1942 à Dieppe, lors de l'opération "Jubilée", il obtient deux victoires sur des bombardiers DO 217.

Le 9 mars 1943, dans le nord de la France, il abat un FW et, alors que son Spitfire est touché, parvient à en détruire un second et à en endommager un troisième, réussissant ensuite un atterrissage de fortune sur la côte anglaise.

Quelques jours plus tard, le 14 mars, il abat, après une longue poursuite, un autre FW 190.

D'abord chef de patrouille, il devient commandant de l'escadrille "Versailles" en mai 1944 et est promu capitaine au moment du débarquement en Normandie.

Pierre Laureys quitte le groupe pour une période de repos en novembre 1944 et termine la guerre avec 5 victoires aériennes homologuées et de nombreux objectifs détruits au sol. Il a effectué 300 heures de vol de guerre et plus de 200 missions.

Démobilisé en décembre 1945, il reprend sa profession de photograveur, travaillant comme imprimeur et éditeur de journaux comme Aviation Magazine et l'Automobile.

il est rappelé en Algérie et à Chypre comme chef du service de presse Air en 1956-1957.

Pierre Laureys est président du syndicat des photograveurs de presse et fonde plus de 10 entreprises dans les arts graphiques. Il est, entre autres, PDG de la société Presse Aéronautique Associée.

Pierre Laureys est décédé le 18 décembre 2004 à Vallauris dans les Alpes-Maritimes.


• Commandeur de la Légion d'Honneur
• Compagnon de la Libération - décret du 28 mai 1945
• Croix de Guerre 39/45 (10 citations)
• Croix de la Valeur Militaire
• Médaille de la Résistance
• Médaille des Evadés
• Commandeur des Arts et Lettres
• Distinguished Flying Cross (GB)
• Air Medal (USA)

Imprimer