Ordre de la Libération Menu
Toussaint Gozzi
<< Tous les compagnons

Toussaint Gozzi

1er Bataillon d'Infanterie de Marine
Régiment de Marche du Tchad
GNT

Toussaint Gozzi est né le 24 mai 1919 à Appietto (Corse) où ses parents sont agriculteurs.

Ayant fait ses études secondaires à Ajaccio, il s'engage dans l'armée en novembre 1938.

Affecté au RICM puis au 24e Régiment d'infanterie coloniale (24e RIC), alors en formation à Tripoli, le 3 août 1939, il est rapidement promu caporal.

Basé en Syrie avec son unité, il répond à l'appel du général de Gaulle et se porte volontaire pour rallier la France libre.

Dès le 27 juin 1940, il passe en Palestine avec les 130 hommes de la 3e Compagnie du capitaine Folliot. Rejoints quelques jours plus tard par 350 volontaires du 24e RIC emmenés par le capitaine Lorotte, les marsouins de Folliot forment le 1er Bataillon d'Infanterie de Marine (1er BIM).

Toussaint Gozzi est affecté à la 1ère Compagnie du 1er BIM, commandée par le lieutenant Guépin, en qualité de tireur à fusil mitrailleur.

Il prend part, en janvier 1941, à la prise de Bardia et de Tobrouk puis de Benghazi le mois suivant, avant de poursuite l'offensive en Libye aux côtés des Britanniques.

Avec les Forces françaises libres il participe aux opérations de Syrie en juin 1941 avant d'être nommé caporal le 1er août 1941.

Il est ensuite basé à Beyrouth jusqu'à son affectation à la 2e Compagnie du Bataillon de marche n° 1 (BM 1) de la Colonne Leclerc, début 1942 ; il prend part alors à d'incessantes incursions en territoire italien.

Le sergent Gozzi fait une nouvelle fois preuve de sa bravoure dans la conquête du Fezzan, de novembre 1942 à janvier 1943, puis dans la campagne de Tripolitaine.

Avec son unité il passe la frontière tunisienne le 23 mars 1943 pour participer, aux côtés de la 8e Armée britannique, à la libération de la Tunisie.

Toussaint Gozzi, le 24 juin 1943, est affecté au Groupe nomade du Tibesti, toujours au sein de la colonne Leclerc, commandé par le capitaine Sarazac, avec pour missions des patrouilles autour d'Uigh El Kebir. Après une période d'entraînement au Maroc, le sergent Gozzi rejoint Glasgow avec sa nouvelle unité, le Régiment de Marche du Tchad (RMT), en vue de débarquer sur les côtes françaises. C'est chose faite le 4 août 1944.

Il fait alors une brillante campagne de Normandie du 7 au 22 août 1944, où il est nommé adjudant, avant de prendre part aux combats pour la libération de Paris jusqu'au début du mois de septembre 1944. Sous les ordres du général Leclerc, il fait ensuite la campagne des Vosges du 8 septembre au 11 novembre 1944 puis la campagne d'Alsace du 12 novembre 1944 au 1er mars 1945 où son courage lors de l'assaut d'un barrage anti-chars, en lieu et place de son chef de section blessé, lui vaut une citation.

Volontaire pour servir en Indochine, il débarque à Saigon le 14 octobre 1945, sous les ordres du lieutenant-colonel Massu. Chef de section, il se distingue au cours des opérations de nettoyage de la région de Mytho et de Vink-Long au cours desquelles il est légèrement blessé. Mais, le 13 février 1946, pris dans une embuscade, le lieutenant Gozzi tombe, mortellement touché à Bien Hoa. Il repose aujourd'hui au cimetière d'Appietto.


• Chevalier de la Légion d'Honneur
• Compagnon de la Libération - décret du 7 mars 1941
• Croix de Guerre 39/45 (3 citations)
• Médaille Coloniale avec agrafes "Fezzan - Tripolitaine"
• Médaille Commémorative du Levant

Imprimer