Ordre de la Libération Menu
André Thoreau
<< Tous les compagnons

André Thoreau

EM
QG 50
QG 51

Fils d'instituteur, André Thoreau est né le 2 septembre 1899 à Boigny-sur-Bionne dans le Loiret.

Bachelier, il est mobilisé en mars 1918 et gagne ses premiers galons sur le champ de bataille dans l'artillerie. Il est démobilisé comme maréchal des logis de réserve.

Après la Grande Guerre, il devient agent général dans une compagnie d'assurances en Egypte et directeur pour le Proche Orient de l'"Union Vie", société d'assurances sur la vie.

En septembre 1939, il est mobilisé au Liban comme lieutenant au Régiment d'artillerie coloniale du Levant. Démobilisé en juillet 1940, il rentre en Egypte et, après avoir mis de l'ordre dans sa société d'assurances, décide par "révolte et orgueil national" de rejoindre la France libre en octobre 1940.

André Thoreau signe son engagement dans les Forces françaises libres en janvier 1941 avant de partir pour la campagne d'Erythrée comme officier d'Etat-major. Chef du 4e Bureau du QG 51, André Thoreau participe ensuite aux combats en Syrie et en Libye ; en juin 1942, il reçoit une citation à l'ordre de l'Armée pour son comportement à Bir-Hakeim où il s'affirme comme un officier de valeur.

Il se distingue ensuite, au sein de la Compagnie du QG 50 de la 1ère Division française libre (1ère DFL), par son sens de l'organisation au cours des campagnes de Tunisie, d'Italie et de France. Le 24 septembre 1944, le chef d'escadrons Thoreau est décoré de la Croix de la Libération par le général de Gaulle à Cubry dans le Doubs.

Démobilisé en 1945, André Thoreau retourne en Egypte où il reprend ses anciennes activités de directeur pour le Proche Orient de "l'Union Vie" ; expulsé d'Egypte en 1956 à cause des événements du Canal de Suez, il occupe le poste de directeur régional de l'Union Vie pour la région parisienne.

Colonel honoraire, André Thoreau est décédé le 2 mars 1985 à Paris. Ses cendres ont été déposées au cimetière du Père Lachaise.

• Commandeur de la Légion d'Honneur
• Compagnon de la Libération - décret du 20 novembre 1944
• Croix de Guerre 39/45 (3 citations)
• Médaille Coloniale
• Chevalier du Mérite Social

Imprimer