Ordre de la Libération Menu
Laurent Ravix
<< Tous les compagnons

Laurent Ravix

1er Régiment d'Artillerie Coloniale

Laurent Ravix est né le 28 avril 1921 à Monte-Carlo dans une famille ouvrière et paysanne originaire du Vercors.

Bachelier, il est reçu à l'Ecole centrale en 1940 et prépare Polytechnique lorsque, le 18 juin 1940, ayant entendu l'appel du général de Gaulle, il décide, avec 14 de ses camarades d'école, de rejoindre L'Angleterre.

Embarqué à Bayonne sur le Batory, il parvient en Grande-Bretagne. Engagé dans les Forces françaises libres le 1er juillet 1940, il est affecté à la Section d'artillerie coloniale, futur 1er Régiment d'artillerie (1er RA) de la 1ère Division française libre.

Il prend part à l'expédition de Dakar en septembre 1940, et participe à toutes les campagnes de son unité : en Afrique noire en 1940 puis en Syrie en 1941.

A la fin de l'été 1941, il suit les cours d'élève officier à Damas. Nommé aspirant fin 1941, il occupe à Bir-Hakeim, en mai et juin 1942, les fonctions d'officier de tir à la 3e Batterie du 1er RA et fait preuve pendant les attaques d'un calme parfait sous les bombardements intenses de l'ennemi.

En octobre 1942, Laurent Ravix prend part aux combats d'El Alamein puis à la campagne de Tunisie et à celle d'Italie en 1944 où il se distingue, notamment à Montefiascone, par sa fougue et son courage.

Lieutenant de tir de la 3e batterie du 2e groupe du 1er RA, il se signale de nouveau en Alsace, à Herbsheim, du 7 au 11 janvier 1945, infligeant par ses tirs des pertes sévères à l'ennemi dont les chars livrent des attaques incessantes ; trois de ses canons mis hors d'état, il parvient cependant à tenir une position compromise quatre jours durant avec de simples armes automatiques.

En février 1945, il reçoit des mains du général de Gaulle la Croix de Chevalier de la Légion d'Honneur à Strasbourg.

Laurent Ravix termine la guerre sur le front des Alpes en mai 1945.

Démobilisé, il reprend ses études et sort, en 1946, breveté de l'Ecole nationale de la France d'Outre Mer (ENFOM).

Il sert ensuite en Indochine, au corps de liaison administrative en Extrême-Orient, puis en qualité d'administrateur de province au Cambodge et enfin au cabinet du Haut-commissaire à Saigon où il est chargé, de 1950 à 1953, de la direction des affaires chinoises.

En 1953, il poursuit sa carrière d'administrateur en Afrique et sert en Haute Volta.

En 1956-1957, il est envoyé en mission à l'Université d'Oxford. En 1957, il représente la France au Séminaire international d'Harvard avant de reprendre ses fonctions administratives en Guinée puis au Niger.

En 1961, il est diplômé du Centre d'Etudes des Programmes économiques et entre dans la Société d'Aide technique et de Coopération (SATEC) où il est chargé de la direction du développement industriel.

En 1965 il fait valoir ses droits à la retraite et prend la direction d'une banque privée à Monaco puis, de 1970 à 1985, devient consultant industriel.

Laurent Ravix est décédé le 15 octobre 1992 à Bergerac. Ses obsèques se sont déroulées en l'église de Lunas en Dordogne où il a été inhumé.


• Officier de la Légion d'Honneur
• Compagnon de la Libération - décret du 17 novembre 1945
• Croix de Guerre 39/45 (3 citations)
• Médaille de la Résistance
• Médaille Coloniale avec agrafes Bir-Hakeim, Libye, Tunisie, Extrême-Orient
• Chevalier de Sowathara (Cambodge)

Imprimer