Ordre de la Libération Menu
Charles Porcheron
<< Tous les compagnons

Charles Porcheron

Bataillon d'Infanterie de Marine et du Pacifique
Bataillon du Pacifique

Charles Porcheron est né le 15 mai 1917 à Nouméa en Nouvelle-Calédonie.

Appelé au service militaire, il est incorporé en avril 1939, à la Compagnie mixte d'infanterie coloniale de la Nouvelle-Calédonie et est promu caporal en octobre 1939.

Caporal-chef en février 1940 puis nommé sergent en avril, il est démobilisé en novembre 1940.

En mai 1941, il s'engage au Bataillon du Pacifique (BP 1) mis sur pied et commandé par le commandant Broche.

Parvenu au Moyen-orient à l'été 1941 avec son bataillon, il est nommé sergent-chef en novembre 1941 avant de prendre part à la campagne de Libye au sein de la 1ère Brigade française libre du général Koenig. Il combat notamment à Bir-Hakeim.

Affecté à la 1ère Compagnie du Bataillon d'infanterie de marine et du Pacifique (BIMP) qui succède au BP 1 après Bir-Hakeim, Charles Porcheron combat ensuite en Tunisie ; volontaire pour toutes les missions dangereuses, il est blessé par un éclat d'obus à l'omoplate le 9 mai 1943 à Aïn Garci.

Il combat ensuite en Italie où il reçoit la Médaille militaire.

En août 1944, le sergent-chef Porcheron débarque avec son unité en Provence et foule pour la première fois de sa vie le sol métropolitain.

Dans la nuit du 20 au 21 août 1944 les combats devant Hyères sont intenses. Charles Porcheron, sous-officier adjoint d'une section de Calédoniens, commande le groupe de réserve de la section. Lors de l'attaque de la cote 186.4 qui domine Hyères, il subit avec ses hommes une contre- attaque ennemie supérieure en nombre qui menace le flanc droit de la section. Il parvient avec courage à repousser l'ennemi. Devant Toulon, il conduit un assaut victorieux mais, le 23 août, à l'assaut de la position de la Moranne, il est mortellement frappé alors qu'il se porte encore vers l'endroit le plus menacé.

Charles Porcheron a été inhumé à Hyères puis à Moindou en Nouvelle-Calédonie.

• Chevalier de la Légion d'Honneur
• Compagnon de la Libération - décret du 20 novembre 1944
• Médaille Militaire
• Croix de Guerre 39-45 avec palme
• Médaille de la Résistance
• Médaille Coloniale avec agrafes "Libye", "Bir-Hakeim"

Imprimer