Ordre de la Libération Menu
Victor Perner
<< Tous les compagnons

Victor Perner

BM 4

Victor Perner est né le 27 mai 1911 à Terezin en Tchécoslovaquie. Son père était médecin-colonel dans l'Armée tchécoslovaque.

Diplômé de l'Ecole Supérieure Technique d'Agriculture, il s'engage en 1933 dans l'Infanterie.

Après l'invasion de son pays par les troupes allemandes, il s'évade par la Pologne.

Il rejoint la France en juin 1939 et s'engage à la Légion Etrangère.

Après un stage au 15e Régiment de Tirailleurs Sénégalais de Philippeville il est mis à la disposition de l'Armée tchécoslovaque en France.

En octobre 1939, il est affecté à l'Etat-major de la 1ère Division Tchécoslovaque à Béziers et prend part à la campagne de France de mai-juin 1940. Refusant la défaite, il rejoint l'Angleterre où il s'engage à nouveau dans l'Armée tchécoslovaque stationnée en Grande-Bretagne.

En octobre 1942, Victor Perner signe un engagement dans les Forces Françaises Libres et est incorporé au Bataillon de Marche n° 4 (BM 4) de la 1ère Division Française Libre.

Chef de section de mitrailleuses puis commandant de compagnie de fusiliers voltigeurs, le lieutenant Perner se distingue à plusieurs reprises par son courage. En Italie notamment, le 20 mai 1944, il entraîne ses tirailleurs à l'assaut de la cote 160 sous le feu des chars allemands et reçoit pour cette action une citation à l'ordre de l'Armée.

Le 21 août 1944, devant Toulon, il est grièvement blessé par des éclats d'obus mais, désireux plus que tout de reprendre la lutte, il se refuse à prendre un repos justifié et rejoint son unité aussi rapidement qu'il le peut.

A nouveau, le 16 mars 1945, à Sospel dans les Alpes, il est sérieusement blessé par l'éclatement d'une mine. Là encore, sans attendre la fin de sa convalescence, il rejoint son bataillon pour terminer la guerre avec le grade de capitaine.

Après son retour en Tchécoslovaquie Victor Perner est affecté à l'Etat-major général de l'Armée à Prague.

En 1946 et 1947, il suit les cours de l'Ecole de Guerre à Paris comme "stagiaire étranger".

En 1950, il est affecté comme professeur à l'Ecole de Guerre à Prague.

Mis à la retraite d'office (services à l'ouest, épouse française) en 1954, il occupe par la suite différents postes dans l'agriculture en Tchécoslovaquie avant de prendre sa retraite en 1972.

Victor Perner est décédé le 10 février 1997 en Tchécoslovaquie, à Dolni Podluzi où il a été incinéré.


• Officier de la Légion d'Honneur
• Compagnon de la Libération - décret du 16 octobre 1945
• Croix de Guerre 1939-45 (4 citations)
• Médaille des Blessés
• Médaille Coloniale
• Croix de Guerre Tchécoslovaque
• Médaille pour le Mérite Tchécoslovaque

Imprimer