Ordre de la Libération Menu
Claude Mantel
<< Tous les compagnons

Claude Mantel

13ème Demi Brigade de Légion Etrangère

Claude Mantel est né le 17 septembre 1916 à Aumerval (Pas-de-Calais) dans une famille de cultivateurs.

Il effectue son service militaire dans le Génie (1935-1937) et poursuit ses études de droit au moment où la guerre éclate.

Mobilisé comme sergent au 1er Bataillon de Génie de la 1ère DIM, il participe à la campagne de France et de Belgique.

Combattant de Dunkerque, il est évacué en Angleterre et s'engage dans les Forces Françaises Libres dès le 1er juillet 1940.

Claude Mantel entre à l'Ecole des élèves officiers de Brazzaville, au camp Colonna d'Ornano et est nommé aspirant en mai 1941.

Il est ensuite affecté à la 13e Demi-Brigade de Légion Etrangère (13e DBLE) comme sous-lieutenant. Comme chef de section, il participe à la campagne de Libye et accomplit plusieurs missions difficiles, notamment au cours du siège de Bir-Hakeim (mai-juin 1942) et des combats d'El Alamein (octobre 1942) où il parvient à enrayer net une contre-attaque d'infanterie menaçant dangereusement sa compagnie.

Il combat ensuite en Tunisie en 1943 et est promu lieutenant.

Le lieutenant Mantel se distingue en Italie le 21 mai 1944 en entraînant sa section en flèche dans une progression particulièrement audacieuse. Violemment contre-attaqué et ayant reçu l'ordre de décrocher, il réalise cette opération difficile avec la plus grande maîtrise, s'accrochant ensuite au terrain en se défendant avec la dernière âpreté. Blessé par balle, il ne consent à se laisser évacuer que sur l'ordre de son commandant de compagnie.

Il débarque en France, en Provence, le 30 août 1944. Il se distingue à nouveau le 3 décembre 1944 en entraînant ses hommes dans un élan irrésistible à l'assaut de Kohwald, infligeant des pertes sévères à l'ennemi et réduisant une dizaine d'armes automatiques.

Le 24 janvier 1945, il s'empare du Moulin du Ried, dans la région d'Ilhausern, infligeant des pertes sévères à l'ennemi et faisant 31 prisonniers.

Il est promu au grade de capitaine à titre exceptionnel en 1945.

Après la guerre, Claude Mantel entre au Ministère des Affaires Etrangères où il exerce jusqu'en 1948 les fonctions de chef de cabinet du secrétaire général de la Délégation générale de France au Levant.

Admis dans les cadres des secrétaires des Affaires Etrangères, il sert ensuite à l'Administration Centrale (Afrique-Levant).

En 1949-1950, il passe, à titre civil, à l'Ecole Supérieure de Guerre et est promu au grade de chef de bataillon de réserve.

De 1950 à 1955, il est 1er secrétaire à Bagdad puis, après un retour à l'Administration centrale, il est affecté, de juillet 1957 à janvier 1960, à Ankara, en qualité de 2e secrétaire.

1er conseiller à Lomé de 1960 à 1962, il est ensuite délégué dans les fonctions de sous-directeur au service du Protocole à l'Elysée.

Conseiller à Khartoum de 1964 à 1967, Claude Mantel retourne à Ankara en octobre 1968 comme 1er conseiller. Il est ensuite ambassadeur de France en Somalie.

Claude Mantel est décédé le 4 février 1994 à Marines dans le Val d'Oise où il a été inhumé.


• Commandeur de la Légion d'Honneur
• Compagnon de la Libération - décret du 7 Mars 1945
• Commandeur de l'Ordre National du Mérite
• Croix de Guerre 39/45 (4 citations)
• Médaille Coloniale
• Médaille Commémorative du Levant

Imprimer