Ordre de la Libération Menu
Raoul Duault
<< Tous les compagnons

Raoul Duault

Régiment de Tirailleurs Sénégalais du Tchad
Régiment de Marche du Tchad
BM 12

Fils d'ouvrier boulanger, Raoul Duault est né le 9 avril 1910 à Tours (Indre-et-Loire).

Instituteur en 1928, il choisit d'opter pour la carrière militaire. Officier de réserve en 1929, il est admis sur concours à l'Ecole militaire d'infanterie de Saint-Maixent en 1932.

Promu sous-lieutenant d'active d'infanterie coloniale en octobre 1933, il sert, à partir de 1935, en Afrique équatoriale française, d'abord au Moyen-Congo puis au Tchad.

En août 1939, après une année passée en métropole au 23e Régiment d'Infanterie coloniale, il repart pour un second séjour au Tchad comme lieutenant, chef de poste à Gouro, dans le Tibesti à la frontière libyenne.

Refusant l'Armistice, il rallie sans hésiter la France libre, en même temps que le territoire du Tchad fin août 1940.

Promu capitaine, il est affecté à la Colonne Leclerc. Le capitaine Duault prend part, début 1942, à la première campagne du Fezzan (Libye) comme commandant des transmissions du PC du colonel Leclerc.

Il reçoit une citation pour avoir fait preuve des plus belles qualités militaires au cours des opérations qui aboutissent à la prise de Tedjéré fin mars 1942.

Nommé ensuite adjoint au commandant militaire du Tchad, il souhaite ardemment une affectation dans une unité combattante. Finalement nommé commandant de la compagnie d'accompagnement du Bataillon de Marche n° 12 (BM 12), il rejoint la Tunisie par le Sahara début juin 1944. Son bataillon est rattaché à la 1ère Division française libre et il prend part avec elle à la fin de la campagne d'Italie avant de débarquer en Provence fin août 1944.

Sur sa demande, il est muté à la 2e Division blindée et affecté au 3e Bataillon du Régiment de Marche du Tchad comme commandant de la 3e Compagnie. Il participe à la bataille de Colmar et se distingue à Grussenheim au cours de la campagne d'Alsace avant de terminer la guerre en Allemagne, à Berchtesgaden.

Promu chef de bataillon en juillet 1945, il poursuit sa carrière militaire. Diplômé d'Etat-major, il est chef de cabinet du général directeur des Troupes coloniales en 1947 puis commandant du Bataillon de Tirailleurs du Cameroun (1948-1950).

Chef d'Etat-major du 3e RIC en 1951, promu lieutenant-colonel, il effectue un séjour en Indochine (1952-1954) où il dirige pendant un an le 1er bureau de l'Etat-major à Saigon avant de commander en second le Groupe mobile n° 7. Cité à deux reprises à l'ordre de l'Armée il est ensuite adjoint au colonel chef de la section d'études des Troupes coloniales (1955-1957).

Commandant du 4e RIC en Algérie en 1958, nommé colonel la même année, il commande la Base française de Seno au Laos (1960-1962) puis, en 1962, assure par interim pendant neuf mois le commandement de la Mission militaire française au Laos.

De 1963 à 1966 le colonel Duault est adjoint au général commandant la Place de Paris avant de prendre sa retraite en 1967.

Raoul Duault est décédé le 15 novembre 1983 à Tours où il est inhumé.

• Officier de la Légion d'Honneur
• Compagnon de la Libération - décret du 17 novembre 1945
• Commandeur de l'Ordre National du Mérite
• Croix de Guerre 39/45 (4 citations)
• Médaille Coloniale

Imprimer