Ordre de la Libération Menu
Raymond Defosse
<< Tous les compagnons

Raymond Defosse

BM 4

Raymond Defosse est né le 26 décembre 1897 à Rouen.

Il fait ses études secondaires au petit séminaire.

Mobilisé en janvier 1916 au 5e Régiment d'infanterie coloniale, il part pour le front en mars 1917.

Il reçoit une citation à l'ordre du corps d'armée pour son attitude pendant les combats de la Marne en juillet 1918. Il suit ensuite les cours d'EOR à Saint-Cyr et est nommé aspirant en février 1919.

Démobilisé en octobre 1919, il étudie la philosophie au grand Séminaire de Rouen. Très vite il se destine au sacerdoce et entre en 1921 au noviciat de Grignon.

Il est ordonné prêtre le 13 juillet 1924 et obtient en 1926 son doctorat en théologie. Il est nommé en poste à Rome en qualité d'économe du séminaire et vice-procureur de la congrégation.

En 1932 et 1933, il est procureur en titre. Il est rattaché, l'année suivante, au vicariat apostolique de Brazzaville où il est mobilisé en 1939 avec le grade de lieutenant. Affecté au Régiment de tirailleurs sénégalais du Tchad (RTST) en avril 1940, il rallie les Forces françaises libres le 27 août 1940, en même temps que le Moyen-Congo.

Promu capitaine en septembre 1940, il est nommé, le 1er mars 1941, à la tête de la 3e compagnie du Bataillon de marche n° 4 (BM 4) créé en décembre 1940. Il prend alors part aux combats de Syrie en juin 1941.

Dès juillet 1941, il part pour l'Afrique de l'Est avec son bataillon chargé de la surveillance de Djibouti.

De retour au Liban en juillet 1942, il prend part ensuite à la campagne de Tunisie. Le 11 mai 1943, à Takrouna, entraînant ses hommes à l'attaque, il est grièvement blessé par un éclat d'obus ; il parvient cependant à enlever d'un seul élan l'objectif visé et à s'y maintenir toute une journée. Evacué successivement sur les hôpitaux de Tripoli, d'Alexandrie, d'El Kantara et enfin de Beyrouth, il lui faut trois mois de soins pour se remettre sur pied. Il est alors décoré de la Croix de la Libération par le général de Gaulle.

Arrivé à Brazzaville en novembre 1943, il est placé en affectation spéciale et rejoint la mission de monseigneur Biechy au Moyen-Congo.

Démobilisé en octobre 1945, Raymond Defosse retourne dans sa mission de Brazzaville. En 1951 il est nommé aumônier militaire en Mauritanie, au nord du Sénégal. Au prix de mille difficultés, il parvient à édifier une chapelle à Atar en plein centre du pays. Mais gravement atteint par la maladie et malgré son courage physique, il est contraint de rentrer en France en septembre 1955.

Raymond Defosse est décédé le 1er mars 1956 à l'Hôpital du Val-de-Grâce. Il est inhumé au cimetière privé de la mission des Pères du Saint-Esprit à Chevilly-Larue dans le Val-de-Marne.

• Chevalier de la Légion d'Honneur
• Compagnon de la Libération - décret du 2 juin 1943
• Croix de Guerre 14-18
• Croix de Guerre 39/45
• Médaille Coloniale avec agrafe "Somalie"
• Médaille Commémorative 39/45
• Médaille des Blessés

Imprimer