Ordre de la Libération Menu
Philibert Collet
<< Tous les compagnons

Philibert Collet

Escadron Tcherkess

Philibert Collet est né le 12 décembre 1896 à Sidi-Bel-Abbès en Algérie.

D'origine modeste, il s'engage dans l'infanterie fin juin 1914, à 18 ans et termine la Grande guerre avec quatre citations.

Commandant d'un groupe franc au Levant, il ouvre, en juin 1920, la route d'Homs. Chef des Ismailiehs, il s'illustre dans la pacification des Alaouites.

Fait Emir Ismailieh puis, plus tard, Emir Tcherkess, Philibert Collet commande le 1er Escadron de Tcherkesses qu'il conduit en septembre 1925, avec la Colonne Gamelin, à la reprise du Soueida, capitale du Djebel Druze (Syrie).

Promu capitaine en 1926, à l'âge de 30 ans, il quitte le groupement Tcherkesse en janvier 1938 et prend le commandement du 4e Bataillon du 1er Régiment de Tirailleurs Marocains (1er RTM).

Revenu à ses escadrons Tcherkesses, le commandant Collet est à Damas en octobre 1940 et met sur pied un groupe de partisans tcherkess fort de 14 escadrons dont la mission est de surveiller la frontière de Transjordanie-Palestine.

En relation avec le général Catroux, commandant en chef et délégué général de la France Libre au Moyen Orient, il n'hésite pas à recevoir les émissaires de ce dernier, sans se laisser intimider par les dangers auxquels il s'expose en recevant des "dissidents".

En avril-mai 1941, l'insurrection irakienne se déclenche et Collet n'hésite pas, en mai 1941, à protester auprès du Haut-commissaire, le général Dentz, contre l'accueil que Vichy réserve au Moyen-Orient aux avions ennemis.

Décidé de passer aux Forces Françaises Libres, il rencontre le général Catroux le 20 mai 1941 à la frontière syro-transjordanienne et le lendemain, avec 23 officiers, 30 sous-officiers et 400 Tcherkesses, il rejoint les FFL en Palestine.

Le 8 juin 1941, il participe aux opérations de Syrie à la tête du Groupement de Cavaliers de la Division Legentilhomme. Le 22 juin, le général Catroux le nomme Délégué à Damas.

Promu successivement lieutenant-colonel, colonel et général de brigade (juillet 1941), il est nommé au commandement de la région de Meknès. Malheureusement sa santé s'oppose à un nouveau départ en opérations.

En janvier 1944, le général de Gaulle le décore de la Croix de la Libération à Alger.

Le 15 octobre 1944, il est nommé Commandant de la 17e Région militaire à Toulouse.

Fin 1944, il est nommé général de division et grand officier de la Légion d'Honneur. Il use ses dernières forces à rétablir l'ordre et la justice dans la 17e Région militaire profondément troublée dans les semaines qui ont suivi la Libération.

Le général Philibert Collet décède à Toulouse le 15 avril 1945, vaincu par la maladie. Il est inhumé à Toulouse.


• Grand Officier de la Légion d'Honneur
• Compagnon de la Libération - décret du 31 mars 1944
• Croix de Guerre 1914-18 (4 citations)
• Croix de Guerre des TOE (17 citations)

Imprimer