Ordre de la Libération Menu
Michel Bollot
<< Tous les compagnons

Michel Bollot

1er Bataillon d'Infanterie de Marine
Bataillon d'Infanterie de Marine et du Pacifique

Michel Bollot est né le 3 février 1921 à Lannion (Côtes du Nord). Son père était médecin.

Après le baccalauréat, il s'engage à 19 ans pour la durée de la guerre, le 27 avril 1940.

Il est incorporé au 2e Régiment d'infanterie coloniale (2e RIC) à Brest.

Fait prisonnier en mai 1940, il s'évade de Nantes en septembre et embarque à Marseille le 2 février 1941 pour l'Indochine comme pilotin de la marine marchande.

Profitant d'une escale aux Philippines, il s'engage dans les Forces françaises libres le 14 avril 1941 à Manille et se voit affecté dans une compagnie d'Instruction en Palestine, à Qastina, où il fait ses classes.

Admis à l'Ecole des élèves officiers de Damas d'août à septembre 1941, il est promu aspirant et affecté au 1er Bataillon d'infanterie de marine (1er BIM) en octobre 1941.

Il prend part à la campagne de Libye, est présent à Bir-Hakeim et à El Alamein où juste promu sous-lieutenant, il est grièvement blessé au visage par une rafale de mitraillette le 31 octobre 1942 alors, qu'ayant entraîné avec lui une section d'assaut contre une position fortifiée ennemie à Der Mannassib, il tentait, avec le caporal-chef Antonin Mourgues (inhumé au Mont Valérien), de ramener dans les lignes le corps du soldat Berges.

Le sous-lieutenant Bollot est hospitalisé au Caire, puis à Paris, au Centre Maxillo-facial jusqu'en mai 1946. Après trois années et demie de soins hospitaliers, il est rendu à la vie civile et devient administrateur des Affaires d'Outre-mer.

En Indochine, il sert comme délégué administratif (Cochinchine, Tonkin, Laos de 1946 à 1956). Il est blessé au cours d'une embuscade le 3 février 1947 dans la région de Cauke en Indochine.

Il est en poste au cabinet du ministre de la FOM (1956-1957) puis administrateur de la FOM à Papeete et aux Iles Gambier, en Polynésie Française (1958-1962).

Administrateur en chef de la FOM, Michel Bollot sert ensuite au Secrétariat de la Défense nationale (1962-1965).

En congé spécial à partir de 1965, il devient ensuite directeur de la Société des Mines de l'Aïr au Niger (1967-1970).

Secrétaire général adjoint de l'Association des Français libres (AFL) de 1972 à 1986, il est également directeur de la Revue de la France Libre.

Michel Bollot est décédé le 29 janvier 1995 à Fontainebleau ; il a été inhumé à Lanmeur dans le Finistère.

  • Commandeur de la Légion d'Honneur
  • Compagnon de la Libération - décret du 18 janvier 1946
  • Croix de Guerre 39/45 (2 palmes)
  • Croix de Guerre des TOE (2 citations)
  • Médaille des Evadés
  • Médaille Coloniale avec agrafes "Libye", "Bir-Hakeim 42"
  • Croix du Combattant Volontaire de la Résistance
  • Chevalier de l'Ordre du Vietnam
  • Officier de l'Ordre du Million d'Eléphants (Laos)
Imprimer