Ordre de la Libération Menu
Jacques Blasquez
<< Tous les compagnons

Jacques Blasquez

1ère CACC
Colonne Volante
GER XV

Jacques Blasquez est né le 31 janvier 1912 à Luçon (Vendée) dans une famille de commerçants.

Engagé dans l'Armée de l'air le 9 septembre 1932, il sert comme sous-officier notamment à Beyrouth et à Damas.

Admis comme aspirant à l'Ecole militaire de l'Air à Versailles en septembre 1938, Jacques Blasquez est promu officier mécanicien, sous-lieutenant, en juillet 1939.

Il est affecté à la base aérienne de Chartres puis à l'Ecole technique de l'Armée de l'air de Rochefort.

Chef de la division d'instruction avions à l'Ecole annexe de Royan, il est replié avec l'Ecole en juin 1940, à Argelès-sur-Mer dans les Pyrénées-Orientales.

Mis en congé d'armistice sur sa demande en septembre 1940, il se rend, en passant par Marseille, à Oran, en vue de gagner Gibraltar, sans succès ; il échappe de peu à l'arrestation. Il s'embarque en fraude à Casablanca sur un paquebot à destination de Dakar. Il franchit la frontière de Gambie à travers la brousse et arrive à Kuntaür le 24 décembre 1940.

Dirigé par les Britanniques sur Freetown, il s'y engage dans les Forces françaises libres, le 9 janvier 1941. Jacques Blasquez demande à passer dans l'Armée de terre et, dirigé sur l'Afrique française libre, débarque à Douala au Cameroun. Affecté à la 1ère Compagnie de chars des FFL, il embarque à Pointe-Noire, sur le Capo Olmo en instance de départ pour le Moyen-Orient.

Débarqué à Suez, le 23 avril 1941, il occupe les fonctions de chef de section de chars au cours de la campagne de Syrie en juin 1941. Il est blessé dans son char, à la jambe gauche, lors de l'attaque de la cote 748 du Djebel Kelb le 20 juin 1941.

Nommé lieutenant le 1er juillet 1941, chef de la section d'échelon de la 1ère Compagnie à Damas, il est ensuite responsable du Parc d'Engins blindés de Saint Elie à Beyrouth de janvier à avril 1942.

En Egypte avec la 1ère Compagnie de chars en mai 1942, Jacques Blasquez est chef de l'Atelier de campagne de la 1ère Colonne volante des FFL, formée de la 1ère Compagnie de Chars et du 1er Régiment de marche de spahis marocains (1er RMSM). Il participe à la bataille d'El Alamein en octobre 1942 puis à la campagne de Tunisie avec la Force "L" du général Leclerc jusqu'en mai 1943.

Nommé capitaine le 25 juin 1943, il est chargé de la mise sur pied de l'Atelier lourd n° 6 de la 2e DFL en Tripolitaine. Il prend le commandement de cette unité, puis en novembre 1943, au Maroc, celui de l'Escadron de réparation n° 1 du GER XV de la 2e DB, qui remplace l'Atelier Lourd n°6.

Le capitaine Blasquez arrive en Angleterre le 27 mai 1944 avec la 2e DB puis débarque en Normandie à Saint Martin de Vareville le 2 août.

Il participe aux opérations de Normandie, de Paris, des Vosges et d'Alsace jusqu'en mars 1945.

Affecté à l'Etat-major du GER XV le 1 er mai 1945, il prend part à la campagne et à l'occupation de l'Allemagne jusqu'au 30 mai 1945.

Volontaire pour le Corps expéditionnaire français en Extrême-Orient, le capitaine Blasquez commande le 651e Bataillon de Réparation du Matériel, avec lequel il débarque à Saigon le 28 décembre 1945. Stationné à Cholon. Il quitte le commandement du Bataillon le 31 janvier 1947.

Rapatrié en France en mars 1947. Il est nommé chef de bataillon et dégagé des cadres de l'armée active en septembre 1947 sur sa demande.

Il entreprend alors une carrière civile. Inspecteur technique dans une société de Pétroles, puis cadre technico-commercial dans une usine d'automobiles (Société Delahaye), il est cadre à la Société Messier, Messier Hispano (équipements aéronautiques) à partir de 1955.

Jacques Blasquez est décédé le 11 août 1998 à Paris. Il a été inhumé à Luçon (85).

 

  • Commandeur de la Légion d'Honneur
  • Compagnon de la Libération - décret du 7 août 1945
  • Croix de Guerre 39/45 (2 citations)
  • Médaille Coloniale avec agrafe "Extrême-Orient "
  • Médaille du Levant
  • Médaille des Services Volontaires dans la France Libre
  • Presidential Unit Citation (USA)

Publication :

La longue marche du sous-lieutenant Jacques Blasquez, Mémoires d'hommes, Paris 2000

 

Imprimer