La commission archives

Dans le but d'approfondir la connaissance historique des médaillés de la Résistance française, l'Ordre de la Libération a souhaité créer une commission archives en 2018.

L’Ordre de la Libération détient environ 48 000 dossiers étudiés par la commission nationale en vue de l’attribution de la médaille de la Résistance française depuis sa création (le 9 février 1943) à ce jour.

A partir de 1950, pour les déportés et/ou internés de la Résistance « Mort pour la France » au cours de la Seconde Guerre mondiale, la commission n’émet pas d’avis puisque l’attribution à titre posthume est automatique. Cela concerne environ 17.000 personnes.

Les 48 000 dossiers détenus par l’Ordre de la Libération sont composés essentiellement d’un mémoire de proposition, parfois complétés d’une ou plusieurs attestations.

Afin d’enrichir ces dossiers et promouvoir des études scientifiques sur cette population encore trop méconnue, l’Ordre de la Libération a en 2018 :  

  • créé une commission « Archives » réunissant le Service historique de la Défense, la Fondation de la Résistance, l’office national des anciens combattants et victimes de guerre et l'association nationale des pionniers et combattants volontaires du maquis du Vercors, organismes concernés par l'histoire de la Résistance  ;
  • signé une convention avec l’association nationale des pionniers et combattants volontaires du maquis du Vercors, familles et amis, qui intégrera la commission « Archives » ;
  • soutenu la création de l’association nationale des descendants des médaillés de la Résistance française contribuant à une meilleure connaissance des médaillés.

La base de données des médaillés de la Résistance française, disponible sur notre site, sera mise en ligne prochainement sur le site « Mémoire des Hommes » du ministère des Armées. Informatif et participatif, notre site incitera sans aucun doute la transmission et l’échange d’archives sur ces femmes et ces hommes au parcours exceptionnel.

Retour haut de page