Retour à l'accueil
Galerie Photo
Liens
Le Livre d'Or
Plan du site
Crédits
Contactez-nous
Moteur de recherches


Pour en savoir plus...

La Fourragère                          

Les unités Compagnon de la Libération

 

Le 18 juin 1940, avec l'appel du général de Gaulle, naît la France libre. Les premiers volontaires à s'engager dans les forces du général de Gaulle, très peu nombreux au début, forment le noyau des Forces françaises libres (FFL) dont le statut est défini par la charte du 7 août 1940 signée par Winston Churchill et le général de Gaulle. Spécificité de la France libre, ses personnels militaires sont tous des volontaires, mélange de personnel d'active, de réservistes et de jeunes engagés.

L'Ordonnance n° 7 créant l'Ordre de la Libération précise que celui-ci est "destiné à récompenser les personnes ou les collectivités militaires et civiles qui se seront signalées dans l'oeuvre de la libération de la France et de son Empire". Ainsi, le général de Gaulle, au titre des collectivités militaires, attribuera la Croix de la Libération à 18 unités des Forces françaises libres.

Le 18 juin 1996, au Mont Valérien, les 17 unités de l'Armée française titulaires de la Croix de la Libération - ou héritières du patrimoine des unités Compagnon de la Libération se sont vues remettre, par M. Jacques Chirac, Président de la République, une fourragère aux couleurs de l'Ordre de la Libération.



Armée de terre

Dans l'Armée de terre, après l'Appel du 18 juin 1940, des unités se constituent, souvent de simples bataillons voire même de simples compagnies qui, peu à peu, à la faveur des ralliements de territoires et de l'afflux de nouveaux volontaires, se transforment en régiments. Ceux-ci combattent principalement au sein des deux grandes unités françaises libres "historiques" que sont la 1ère Division française libre (1ère DFL) et la 2e Division blindée (2e DB). Pour leur participation active et ininterrompue aux opérations de 1940 à 1945, neuf de ces unités furent distinguées par l'attribution de la Croix de la Libération.

Bataillon de marche n°2
13e Demi-brigade de Légion étrangère
Bataillon d'infanterie de marine et du Pacifique
Régiment de marche du Tchad
2e Régiment d'infanterie coloniale
1er Régiment d'artillerie coloniale
1/3e Régiment d'artillerie coloniale
1er Régiment de marche de spahis marocains
501e Régiment de chars de combat

09/09/1942
06/04/1945
28/05/1945
12/06/1945
12/06/1945
07/08/1945
07/08/1945
07/08/1945
07/08/1945

Armée de l'air

L'Armée de l'air de la France libre, les Forces aériennes françaises libres (FAFL), est créée officiellement le 1er juillet 1940. Mais ses unités organisées, qui porteront toutes le nom d'une province française, ne voient réellement le jour qu'à l'été 1941. Six d'entre elles se verront admises à porter le titre de Compagnon de la Libération.

L'Escadrille française de chasse n°1
Régiment de chasse Normandie-Niemen
2e Régiment de chasseurs parachutistes de l'Armée de l'air
Groupe de bombardement Lorraine
Groupe de chasse Ile-de-France
Groupe de chasse Alsace

1/06/1941
11/10/1943
08/11/1944
28/05/1945
28/05/1945
28/05/1945

 

La Marine

La Marine de la France libre, les Forces navales françaises libres (FNFL), voit le jour le 1er juillet 1940. Pour des faits d'armes exceptionnels, deux bâtiments français, de même que le 1er Régiment de fusiliers marins, recevront la Croix de la Libération, portant à trois le nombre des unités FNFL Compagnon de la Libération.

Sous-marin Rubis
Corvette Aconit
1er Régiment de fusiliers marins       

14/10/1941
19/04/1943
12/06/1945

 

Dernière mise à jour : le 13 mars 2012
Contacter le webmaster