Retour à l'accueil
Galerie Photo
Liens
Le Livre d'Or
Plan du site
Crédits
Contactez-nous
Moteur de recherches


Mouniro

Mouniro est né le 17 avril 1907 à Bepo Pen dans le canton de Koumra au Tchad. Son père était chef du Canton de Pen.

Il s'engage pour quatre ans au Régiment de Tirailleurs Sénégalais du Tchad le 6 janvier 1925 et est bientôt affecté au Bataillon de Tirailleurs Sénégalais de l'AEF.

Il effectue un séjour en France au 14ème Régiment de Tirailleurs Sénégalais, à Mont-de-Marsan, de 1927 à 1931.

Nommé caporal en 1928, il se réengage pour trois ans.

A son retour de France en 1931, il est affecté au Bataillon de Tirailleurs de l'Oubangui-Chari (BTOC), à la 1ère Compagnie à Bangui, où il sert jusqu'en 1940.


Mouniro

Il est sergent en 1932, sergent-chef en 1937, adjudant en 1940.

Passé à la France Libre le 28 août 1940 à Bangui, après avoir largement contribué à rallier la troupe indigène de la garnison, Mouniro est affecté au Bataillon de Marche n° 2, à la formation de celui-ci, fin 1940, à Bangui, comme adjudant de Compagnie à la 6ème Compagnie.

C'est au sein du BM 2 qu'il prend part à la campagne de Syrie et aux opérations de police dans l'Euphrate du 8 juin 1941 au 31 août 1941. Le 1er août il est nommé adjudant-chef.

Il participe ensuite activement à la campagne de Libye et faisant preuve d'une conduite exemplaire au feu, notamment pendant la bataille de Bir-Hakeim, du 27 mai au 11 juin 1942, il reçoit la Croix de la Libération des mains du général de Gaulle, le 29 août 1942, à Beyrouth.

Il séjourne ensuite à Madagascar, de février à septembre 1943 et est nommé sous-lieutenant pour servir comme officier adjoint au chef de corps.

Puis, prenant part à la campagne de France, il combat sur le front de l'Atlantique, dans la réduction des poches de Royan, puis de la Rochelle. Pendant ces opérations le sous-lieutenant Mouniro assure le commandement de la Section de Pionniers du Bataillon.

Rapatrié sur l'AEF à la fin des opérations, il arrive au Tchad à la fin de 1945.

Libéré du service actif et passé dans les réserves comme sous-lieutenant le 1er mai 1946, Mouniro se retire à Bepo Pen.

Il est promu au grade de lieutenant de réserve le 4 avril 1950 et remplit ensuite, les fonctions de chef de tribu de Bepo Pen.

Mouniro est décédé le 30 mars 1958 à Bepo Pen où il est inhumé.


• Chevalier de la Légion d'Honneur
• Compagnon de la Libération - décret du 9 septembre 1942
• Médaille Militaire
• Croix de Guerre avec Palme
• Médaille de la Résistance
• Médaille Coloniale avec agrafes "AEF", "Libye", "Bir-Hakeim"
• Médaille Commémorative du Levant
• Médaille du Mérite Syrien

 

Dernière mise à jour : le 30 mai 2002
Contacter le webmaster