Retour à l'accueil
Galerie Photo
Liens
Le Livre d'Or
Plan du site
Crédits
Contactez-nous
Moteur de recherches


Pierre Louis-Dreyfus

Alias : Pierre Heldé

Issu d’une famille alsacienne qui a choisi la France en 1870, Pierre Louis-Dreyfus est né le 17 mai 1908 à Paris. Son père était armateur et négociant.

Après des études au lycée Condorcet, il est conjointement licencié en lettres et en droit en 1928.

Appelé au service militaire, il entre comme élève officier de réserve à l'Ecole de cavalerie de Saumur en octobre 1928 et en sort en mai 1929 avec le grade de sous-lieutenant.

Il est ensuite affecté au 6e Dragons jusqu'à sa libération en octobre 1929.

Reprenant la voie paternelle, il devient armateur en tant qu’associé de la société Louis-Dreyfus et Cie dont il est l’héritier.


Pierre Louis-Dreyfus

Rappelé en août 1939 en qualité de lieutenant au 2e Régiment de dragons portés, il obtient deux citations au Luxembourg et en France avant d’être démobilisé.

Profondément patriote, il n’admet pas la défaite. Avec un groupe d’amis et de voisins de Saint-Jean Cap Ferrat parmi lesquels Emile Laffon, Jacques Bounin et Emmanuel d’Astier, il cherche le moyen d’agir. En 1941, il entre en contact avec la Résistance et plus particulièrement avec le colonel Vautrin sous les ordres de qui il s'occupe de coordonner les groupes de résistance dans le sud de la France au sein du mouvement Front National.

Evadé de France par l'Espagne le 18 décembre 1942, il atterrit en Irlande via Lisbonne en hydravion avant de parvenir en Angleterre en janvier 1943.

Ayant demandé à servir dans une unité combattante, il rejoint, en avril 1943, après avoir été promu capitaine, la 1ère Division française libre en Afrique où il sert en qualité d'officier de liaison auprès de la 51e Division Highland écossaise.

Fin juillet 1943, Pierre Louis-Dreyfus est muté pour quelques jours seulement à la 2e DB avant d’être rapatrié fin décembre 1943 en Grande-Bretagne où il demande son affectation au Groupe de bombardement "Lorraine". Il obtient son brevet de mitrailleur et rejoint le Lorraine en juillet 1944.

Il effectue, sous le pseudonyme de Pierre Heldé, jusqu’en mai 1945, 81 missions de bombardement sur le front de l'Ouest (Belgique, Hollande, Allemagne). Il totalise 185,5 heures de vol de guerre et reçoit quatre citations pour son « activité inlassable » et ses « belles qualités professionnelles, militaires et morales » à l’occasion de ces opérations. Il est ensuite affecté comme représentant de l'Armée française auprès de l’Etat-major de la 137 Wing de la Royal Air Force.

Rendu à la vie civile, il redevient armateur et banquier. Refondateur du groupe Louis-Dreyfus à la suite de la guerre, il est à l'origine de la croissance importante de l'armement maritime au sein du groupe LD dans les années 60. Il est PDG (1967-1975) puis vice-président de la Société Louis-Dreyfus et Cie.

Il a exercé par ailleurs un certain nombre de responsabilités et d'activités annexes. Il a été notamment vice-président du Conseil d'administration de la Société d'entraide des Compagnons de la Libération, membre du Conseil supérieur de la marine marchande et vice-président du Comité central des armateurs de France.

Coureur automobile de haut niveau, il a participé aux 24 heures du Mans à onze reprises entre 1931 et 1955. Il a été également délégué du ministre de la Jeunesse et des Sports auprès de la Fédération des sports automobiles et membre du Conseil de l'Ordre de la Libération depuis juin 1969.

Pierre Louis-Dreyfus est décédé le 15 janvier 2011 à Neuilly-sur-Seine. Il est inhumé à Ville d’Avray dans les Hauts-de-Seine.


• Grand Officier de la Légion d'Honneur
• Compagnon de la Libération - décret du 17 novembre 1945
• Croix de Guerre 39/45 (6 citations)
• Médaille de la Résistance avec rosette
• Commandeur du Mérite Maritime
• Médaille des Evadés
• Officier du Mérite Sportif
• Officier du Mérite Touristique

Dernière mise à jour : le 29 juin 2012
Contacter le webmaster