Ordre de la Libération Menu
Les amis du musée

LES AMIS DU MUSÉE

L'association, régie par la loi 1901, et reconnue d'utilité publique, a pour but de « promouvoir la connaissance du musée de l’ordre de la Libération, pour en accroître le rayonnement en France et à l’étranger, favoriser l’enrichissement de ses collections en suscitant des libéralités ou des prêts gratuits, procurer gratuitement les concours nécessaires à certaines acquisitions, restaurations ou réalisations. »

Le musée de l’ordre de la Libération, situé dans le cadre prestigieux de l’Hôtel des Invalides, est le support principal de la mémoire de cette « chevalerie exceptionnelle », selon les mots de son fondateur, le général de Gaulle. Grâce au soutien des "Amis", le Musée peut poursuivre l'action entreprise depuis sa création et ainsi concrétiser sa mission permanente et rester un vecteur pérenne et efficace de diffusion de l’histoire des compagnons de la Libération.

Actualités - AVRIL 2017

Le musée de l’ordre de la Libération possède dans ses collections un objet qui a participé de façon singulière à l‘histoire de la Seconde Guerre mondiale et à celle de la Résistance organisée autour du général de Gaulle : la guitare d’Anna Marly, compositrice en 1942 de la musique du Chant des partisans.

Rappelons qu’Anna Marly, de son vrai nom Anna Betoulinsky, est née en octobre 1917 à Saint Pétersbourg aux débuts de la Révolution russe au cours de laquelle son père fut fusillé. Elle quitta la Russie en 1920 pour la France avec sa famille.

A l’âge de treize ans, Anna se vit offrir une guitare, qui ne la quitta jamais….

Elle entama une carrière de chanteuse, interrompue par la guerre au début de laquelle elle choisit de gagner Londres : elle s’engagea comme cantinière au quartier général des Forces Françaises Libres de Carlton Gardens.

C’est là qu’elle composa une musique pour laquelle Joseph Kessel et Maurice Druon écrivirent en 1943 les paroles de ce qui deviendra le Chant des partisans.

L’association des Amis, de par ses missions, a proposé de prendre en charge les coûts de restauration de cet instrument, très dégradé, et dont bien sûr les éléments d’origine seront strictement sauvegardés.

Une exposition temporaire et une conférence pourront être envisagés au terme des travaux, qui réuniraient notamment le manuscrit du Chant des partisans, conservé au musée de la Légion d’honneur, et la guitare, l’ensemble formant un véritable trésor national à la renommée duquel l’AAMOL est particulièrement fière de participer.

 


Contact

Association des amis du musée de l'ordre de la Libération
51 bis boulevard de la Tour-Maubourg
75007 Paris
01 47 05 0410
contact@aamol.fr
www.aamol.fr

Imprimer