Ordre de la Libération Menu
Le collier de grand maître de l'ordre de la Libération

LE COLLIER DE GRAND MAÎTRE

Le collier de grand maître de l'ordre de la Libération, réalisé par l'orfèvre Gilbert Poillerat, fut remis le 31 août 1947 au général de Gaulle, au siège de la chancellerie de l'Ordre, alors situé 5 rue François 1er à Paris. Il est exposé dans la salle du général de Gaulle au musée de l'ordre de la Libération

Inspiré de l'ancien collier de l'ordre royal de Saint-Michel, il est fait de 9 larges maillons d'or, réunis par des croix de Lorraine d'émail vert. Sur les maillons sont gravés, deux par deux, les noms des territoires qui forment l'Empire : Afrique équatoriale française, Nouvelles Hébrides, Cameroun, Nouvelle-Calédonie, Océanie, Guyane, Indes, Levant, Somalis, La Réunion, Saint-Pierre-et-Miquelon, Madagascar, Afrique occidentale française, Indochine, Afrique du Nord, Antilles et France.

Le collier est d'un diamètre de 36 cm. Le médaillon ovale portant une croix de la Libération entourée de flammes rayonnantes mesure 69 mm de haut sur 53 mm de large. Il est surmonté de deux glaives entrecroisés portant en exergue la devise de l'Ordre "Patriam Servando Victoriam Tulit".

Le jour où le collier lui fut officiellement remis, le général de Gaulle déclara : "Je ne voulais pour rien au monde, négliger l'occasion qui m'était donnée, de rendre hommage à l'Ordre. Cette chevalerie exceptionnelle, créée au moment le plus grave de l'histoire de France, fidèle à elle-même, solidaire dans le sacrifice et dans la lutte".

Imprimer