Ordre de la Libération Menu
Daniel Vigneux
<< Tous les compagnons

Daniel Vigneux

Régiment de Marche du Tchad

Daniel Vigneux est né le 19 mars 1912 à Rugles dans l'Eure.

Ajourné en 1932, il est incorporé au 5e Régiment d'infanterie (5e RI) en avril 1934. Engagé volontaire à l'issue de son service un an plus tard, il est promu sergent en décembre 1935.

En avril 1938, le sergent Vigneux passe au 2e Régiment d'infanterie coloniale avec lequel il part rapidement pour l'Afrique occidentale française.

Affecté au Bataillon de Tirailleurs sénégalais n° 3 à Cotonou à l'été 1938, il est nommé sergent-chef en avril 1940.

Engagé dans les Forces françaises libres au moment du ralliement de l'Afrique équatoriale, il est affecté au Régiment de tirailleurs sénégalais du Tchad (RTST) commandé par le colonel Leclerc.

Nommé adjudant en avril 1942 puis aspirant quatre mois plus tard, Daniel Vigneux rejoint les rangs du Bataillon de marche n° 1 (BM1) le 1er décembre 1942. Il prend part alors à la seconde campagne du Fezzan, puis aux opérations de Tripolitaine et de Tunisie sous les ordres du général Leclerc.

Affecté au 2e Bataillon du Régiment de Marche du Tchad (2/RMT) au moment de la constitution de la 2e Division blindée du général Leclerc, à l'été 1943 au Maroc, le sous-lieutenant Vigneux accompagne la 2e DB en Grande-Bretagne avant de prendre part à la campagne de Normandie où il débarque début août 1944.

Il se distingue dans la Sarthe, puis participe à la libération de Paris et à la campagne des Vosges. Le 1er novembre 1944 à Herbéviller en Meurthe-et-Moselle, il prend au pied levé le commandement d'une section dont le chef vient d'être tué et maintient ses hommes sous un violent feu d'artillerie avant d'être blessé à la poitrine par éclat d'obus.

Il reçoit la Croix de la Libération par décret du 13 juillet 1945 avant d'être affecté au 1er Bureau de l'Etat-major du Corps expéditionnaire français en Extrême-Orient (CEFEO).

Daniel Vigneux débarque en Indochine dans les derniers jours de décembre 1945 avec le Groupement de marche de la 2e DB.

Le 28 janvier 1946, alors qu'il entraîne un détachement d'avant-garde dans un col à Ban Me Thuot dans le Sud Annam, il est mortellement blessé par l'ennemi. Il a été inhumé le 13 février 1951 au cimetière de Rugles.

• Chevalier de la Légion d'Honneur
• Compagnon de la Libération - décret du 13 juillet 1945
• Croix de Guerre 39/45 (4 citations)
• Médaille Coloniale
• Médaille Commémorative des Services Volontaires dans la France Libre

Imprimer