Ordre de la Libération Menu
Pierre Beucler
<< Tous les compagnons

Pierre Beucler

FFI
OCM

Alias : Colonel Kléber.

Pierre Beucler est né le 1er mars 1897 à Beaucourt dans le Territoire de Belfort.

Admis à l'Ecole des Arts et Métiers de Chalons sur Marne en 1915, il est appelé sous les drapeaux lors de la Grande Guerre en janvier 1916.

Affecté au 121e Régiment d'artillerie lourde (121e RAL), il suit rapidement les cours de l'école d'artillerie de Fontainebleau et est promu aspirant en octobre 1916.

Pierre Beucler est alors détaché dans l'aviation.

Breveté observateur, promu sous-lieutenant, en août 1917, il combat au sein de l'Escadrille 40. Il effectue 480 heures de vol et remporte deux victoires aériennes; cinq fois cité, il reçoit la Légion d'Honneur avant de quitter l'armée en septembre 1919 avec le grade de lieutenant.

Terminant ses études d'ingénieur, il entre comme directeur des ventes dans une grande société industrielle.

Rappelé fin août 1939 comme lieutenant de réserve, Pierre Beucler est affecté à un poste d'Etat-major de l'Armée de l'air pendant la campagne de France.

Démobilisé comme capitaine en octobre 1940, il entre, quelques mois plus tard, dans la Résistance en participant au noyautage dans l'industrie.

En 1942, le mouvement de résistance l'Organisation civile et militaire (OCM) lui confie l'importante tâche de constituer un service de renseignements sur l'Alsace-Lorraine.

Au cours de l'année 1943, grâce à ses connaissances techniques et ses connaissances dans le domaine industriel, il fait parvenir à l'Etat-major interallié une documentation précise concernant les usines de la Région parisienne travaillant pour l'ennemi. Ces informations permettent à l'aviation alliée d'opérer des bombardements efficaces.

Il se déplace dans les différentes régions de la Zone nord pour établir leur structure militaire.

Le commandant Beucler alias Kléber est nommé, début 1944, chef du 4e Bureau de l'Etat-major des Forces françaises de l'intérieur (FFI) puis, en mai, sous-chef de l'Etat-major national FFI. Dans ces fonctions successives, il joue un rôle de premier plan dans la mise sur pied et l'organisation des FFI. Après avoir participé à la libération de Paris, Pierre Beucler est promu lieutenant-colonel en septembre 1944 puis colonel FFI le 25 mars 1945.

Après la guerre, il préside la Commission nationale d'homologation des grades FFI.

Pierre Beucler est décédé à l'hôpital du Val-de-Grâce à Paris, le 30 juillet 1946. Il a été inhumé dans sa ville natale de Beaucourt.

• Commandeur de la Légion d'Honneur
• Compagnon de la Libération - décret du 19 octobre 1945
• Croix de Guerre 14/18 (5 citations)
• Croix de Guerre 39/45 avec palmes

Imprimer