Ordre de la Libération Menu
Albert Souques
<< Tous les compagnons

Albert Souques

Intendance

Fils d'un receveur des contributions, Albert Souques est né le 6 février 1890 à Saint-Péray en Ardèche.

Appelé sous les drapeaux en octobre 1911, il effectue son service militaire au 40e Régiment d'infanterie pendant un an avant de suivre les cours d'élève officier de réserve.

Promu sous-lieutenant de réserve en avril 1913, il est affecté au 58e RI puis rendu à la vie civile au mois de novembre suivant.

Mobilisé lors de la déclaration de guerre en août 1914, Albert Souques rejoint le 58e RI.

Quelques mois plus tard il est admis dans l'armée d'active et affecté dans le corps du génie en août 1915.

Brillant combattant, il est deux fois blessé (en 1914 et 1917), reçoit quatre citations et termine la Première Guerre mondiale avec le grade de capitaine. De retour dans l'infanterie, il sert en occupation en Allemagne en 1919 et 1920 puis prépare le concours de l'Intendance militaire.

Intendant militaire adjoint des troupes coloniales en 1929, Albert Souques est désigné pour l'Afrique occidentale française où il sert de 1930 à 1932.

Après deux années passées à Paris, il est promu intendant militaire de 2e classe en 1935 et se voit de nouveau affecté en AOF pendant deux ans (1936-1938) avant de rejoindre le ministère des Colonies à Paris.

En février 1940, il rejoint son nouveau poste de directeur de l'Intendance de l'AEF Cameroun.

Albert Souques rallie le général de Gaulle au moment du ralliement de l'AEF et est nommé, en février 1941, intendant général de 2e classe.

Au lendemain de la campagne de Syrie (juin 1941), Albert Souques y est envoyé en mission pour l'organisation administrative des Forces françaises libres du Levant. Sa mission terminée, il part en janvier 1942 pour les Etats-Unis, le Canada et Terre-neuve puis, nommé secrétaire général du Commissariat national à la Guerre, rejoint Londres en mars 1942.

En décembre 1942, il accompagne le général Legentilhomme, Haut-commissaire pour l'Océan Indien, à Tananarive (Madagascar) puis à la Réunion. Il gagne ensuite Alger en juin 1943 et est nommé alors directeur général de l'Intendance des Forces terrestres en AOF à Dakar.

Après la guerre, en octobre 1945, Albert Souques est nommé intendant général de 1ère classe et rejoint la France en août 1946.

Il est ensuite Directeur général de l'Intendance de la 9e Région militaire à Marseille avant de prendre sa retraite en février 1950.

Albert Souques est décédé à Nice le 13 mars 1952.

  • Commandeur de la Légion d'Honneur
  • Compagnon de la Libération - décret du 5 juillet 1943
  • Croix de Guerre 14/18 (3 citations)
  • Médaille de la Victoire dite Interalliée
  • Officier de l'Etoile Noire (Bénin)
Imprimer