Ordre de la Libération Menu
Marcel Sammarcelli
<< Tous les compagnons

Marcel Sammarcelli

Régiment de Tirailleurs Sénégalais du Tchad
Régiment de Marche du Tchad

Marcel Sammarcelli est né le 1er septembre 1905 à Loreto di Casinca en Corse.

Licencié en Droit et diplômé d'Etudes supérieures de Droit, il devient magistrat, Procureur de la République de 1ère classe.

Substitut au tribunal de Nouméa de 1934 à 1937, il exerce ensuite comme juge de paix au Congo.

En poste au Tchad, il s'y trouve mobilisé le 2 septembre 1939 en qualité de lieutenant de réserve, affecté à la justice militaire.

Ayant demandé à servir dans une unité combattante, il obtient d'être affecté au Régiment de tirailleurs sénégalais du Tchad (RTST).

Le 26 août 1940, il participe activement au ralliement du territoire du Tchad à la France libre. Engagé dans les Forces françaises libres, il prend part, au sein de la Colonne Leclerc, aux combats de Koufra, puis aux campagnes du Fezzan, de Tripolitaine et de Tunisie.

Capitaine, il reçoit le commandement du groupe nomade de Borkou.

Lors de la constitution de la 2e DB à l'été 1943 au Maroc, il prend le commandement de la 3e Compagnie du Régiment de marche du Tchad (RMT).

Il débarque ensuite en Normandie avec la 2e DB le 1er août 1944, à Utah Beach. Au cours de ces premiers combats sur le territoire métropolitain, il est cité à l'ordre de la Division pour avoir, le 13 août, nettoyé rapidement la région de Mesnil-Scelleur, faisant, lors d'affrontements à la grenade et à la mitraillette, plus de cent prisonniers.

Le capitaine Sammarcelli se distingue de nouveau pendant la bataille de Paris. Le 25 août, en effet, il s'empare de la Kommandantur allemande, place de l'Opéra, puis de l'Hôtel Crillon capturant ainsi 700 prisonniers. C'est un officier de sa compagnie, le lieutenant Karcher qui fait prisonnier le commandant militaire allemand, le général von Choltitz.

Le surlendemain, sur le terrain d'aviation du Bourget, Marcel Sammarcelli est grièvement blessé alors qu'au cours de l'attaque, il fait la liaison avec des chars du groupement voisin. Evacué, il sera soigné pendant de longs mois.

Après sa démobilisation, il est député à l'Assemblée consultative avant de retourner à sa carrière de magistrat.

D'abord Procureur général de la République à Saigon de 1947 à 1952, il est conseiller pour la justice du haut-commissaire en Indochine de 1952 à 1959.

Député de la Corse de 1958 à 1962, membre du Conseil supérieur de la Magistrature, Marcel Sammarcelli est Président de la Commission des Lois constitutionnelles de la Législation et de l'Administration générale de la République.

Conseiller à la Cour de Cassation de 1963 à 1965, il est également Maire de Loreto et colonel honoraire.

Marcel Sammarcelli est décédé le 3 juillet 1978 à Suresnes dans les Hauts-de-Seine. Il a été inhumé à Loreto di Casinca.

• Commandeur de la Légion d'Honneur
• Compagnon de la Libération - décret du 12 septembre 1945
• Croix de Guerre 39/45 (5 citations)
• Médaille de la Résistance

Imprimer