Ordre de la Libération Menu
Charles Rudrauf
<< Tous les compagnons

Charles Rudrauf

1er Bataillon d'Infanterie de Marine
SR Levant

Charles Rudrauf est né le 7 décembre 1919 à Paris dans le 12e arrondissement d'un père ajusteur, ancien combattant de la guerre de 14/18, mort des suites de ses blessures, et d'une mère blanchisseuse.

En 1938 il effectue son service militaire au 3e B.D.P. à Lunéville comme radio puis au 3e Spahis à Batna en Algérie, toujours dans les transmissions.

En 1939, il est affecté au 4e Régiment de spahis tunisiens (4e RST) à Beyrouth dans le cadre du Corps expéditionnaire pour les Balkans.

A l'annonce de l'armistice, il quitte Beyrouth et rejoint, le 17 juin 1940, les forces britanniques en Palestine.

En juillet, Charles Rudrauf est affecté, en qualité de radio, au 1er Bataillon d'Infanterie de Marine (1er BIM) récemment créé.

De septembre 1940 à mai 1941, il participe à la campagne de Libye et est cité à l'ordre des Troupes Françaises d'Orient pour avoir assuré ses liaisons radio "quelque soit la violence des tirs ennemis, tant à Buc Buc qu'au cours de nombreuses patrouilles et lors des combats de Tobrouk".

En juillet 1941, il prend part à la campagne de Syrie mais il est blessé et doit être hospitalisé en Palestine.

En 1942, il est muté au Service des Renseignements du Levant et est chargé de la détection des émetteurs clandestins et de diverses missions dont un long séjour à Téhéran.

En 1944 il est placé, en tant que spécialiste des Transmissions, à la disposition de l'Amiral britannique commandant la zone du canal de Suez ; il est affecté à la station SUQ à Ismaïlia.

En 1945, il est engagé par la compagnie du canal de Suez au service des Transmissions. En 1953, il est correspondant du SDECE en Egypte.

En 1956, Charles Rudrauf rentre en France après la nationalisation du canal de Suez et est engagé comme ingénieur électronicien chez SNERI (futur Thomson) tout en restant correspondant du SDECE.

En 1985 il prend sa retraite avant d'être élu, en 1989, conseiller municipal à Morangis dans l'Essonne jusqu'en 1995.

Charles Rudrauf est décédé le 28 novembre 2010 à Antony (Hauts-de-Seine). Il est inhumé à Morangis dans l'Essone.

• Commandeur de la Légion d'Honneur
• Compagnon de la Libération - décret du 7 mars 1941
• Médaille Militaire
• Croix de Guerre 39/45
• Médaille des Blessés
• Médaille Coloniale avec agrafe "Libye"
• Médaille Commémorative 39/45
• Médaille des Services Volontaires dans la France Libre


Imprimer