Ordre de la Libération Menu
Henry Rudelle (De)
<< Tous les compagnons

Henry Rudelle (De)

GRCA
1er Régiment de Marche de Spahis Marocains

Henry de Rudelle est né le 2 octobre 1910 à Rodez dans l'Aveyron.

Mobilisé le 2 septembre 1939 il participe à la campagne de France avant d'être démobilisé au lendemain de l'armistice en juin 1940.

Très vite, il quitte la France pour rallier les Forces françaises libres qu'il parvient à rejoindre en 1941 en Syrie après avoir fait presque le tour du monde sur un cargo.

Affecté aux Spahis marocains, au Groupe de Reconnaissance de Corps d'Armée (GRCA), il combat en Libye avec la 2e Brigade du général Cazaud.

En août 1942, les spahis sont organisés en Colonne volante avec la 1ère Compagnie de Chars et rattachés à la 7e Division blindée britannique (les "Rats du Désert"). La Colonne volante effectue des raids en profondeur dans le désert de Libye.

Henry de Rudelle prend part à la bataille d'El Alamein le 23 octobre 1942, au sud du dispositif, à l'Himeimat.

Ensuite, la Colonne volante participe à la poursuite de l'ennemi en fuite, faisant de nombreux prisonniers jusqu'au 8 novembre 1942.

En mars 1943, avec son unité devenue le 1er Régiment de marche de spahis marocains (1er RMSM), il se distingue en Tunisie, à l'Oued Gragour ; chef de pièce d'auto-canon, le maréchal des logis-chef de Rudelle réussit, en tirant de positions successives, à barrer la route de Médénine. Plus tard, il neutralise une pièce de 50 mm mettant en fuite plusieurs chars allemands armés de canons de 75 mm et il détruit, à 500 mètres de distance, un engin blindé armé d'un canon de 50 mm.

Il débarque en France en août 1944 avec la 2e DB du général Leclerc près de Sainte-Mère Eglise dans la Manche. Il continue à s'illustrer, notamment dans les Vosges, au combat de Chatel-sur-Moselle où il permet par son feu, l'évacuation des blessés de l'automitrailleuse de pointe détruite par une arme antichar.

Plus tard, au combat de Bénaménil, le 23 septembre 1944, il force deux Mark IV à décrocher sous ses feux. De même, à Bertrichamps le 1er novembre, il fait encore la preuve de ses qualités militaires.

Henry de Rudelle termine la guerre avec le grade d'adjudant.

Henry de Rudelle est décédé le 15 septembre 1974 à Sucy-en-Brie où se sont déroulées ses obsèques. Il a été inhumé au cimetière du Vezier dans la Marne.


• Chevalier de la Légion d'Honneur
• Compagnon de la Libération - décret du 17 novembre 1945
• Médaille Militaire
• Croix de Guerre 39/45 (2 citations)

Imprimer