Ordre de la Libération Menu
Lucien Berne
<< Tous les compagnons

Lucien Berne

BM1
Régiment de Marche du Tchad

Lucien Berne est né le 4 décembre 1912 à Capdenac dans l'Aveyron dans une famille originaire de la Drôme.

Il s'engage en 1931 au 3e Régiment de Chasseurs d'Afrique (3e RCA) à Valence et se réengage en 1934 au 24e Régiment d'Infanterie Coloniale (24e RIC).

Il se trouve au Tchad en 1939 ; sergent-chef, il fait partie du Détachement de Renfort n° 4 formé à Fort Archambault destiné à rejoindre la métropole à la fin de la campagne de France.

Resté finalement à Brazzaville, il prend une part très active au ralliement de la ville à la France Libre, le 28 août 1940, sous les ordres du commandant Delange.

Le Détachement de Renfort n° 4 devient le Bataillon de Marche n° 1 et Lucien Berne participe avec cette unité aux campagnes du Gabon et de Syrie à la suite desquelles il est nommé sous-lieutenant en mars 1942. Au même moment, le BM 1 quitte le Liban pour l'AEF.

Avec la Colonne Leclerc (devenant ensuite Force L) du général Leclerc, il prend part à la seconde campagne du Fezzan et de Tripolitaine du 25 décembre 1942 au 14 janvier 1943 puis à la campagne de Tunisie.

Affecté, lors de sa création au Maroc en juillet 1943, au 2e Bataillon du Régiment de Marche du Tchad (RMT), au sein de la 2e Division Blindée, il est rapatrié en Angleterre avec la Division en avril 1944 et débarque en Normandie le 1er août 1944.

Pendant la campagne de France, chef de section, il se distingue plusieurs fois par son calme et sa lucidité : à Grandchamp, le 12 août 1944, puis le lendemain lorsqu'il participe, avec les chars d'une colonne d'avant-garde, aux différentes phases de la poursuite et du nettoyage au cours desquelles sa section détruit ou capture plus de 30 ennemis.

De même, à Arnouville le 29 août 1944, en infériorité numérique, il bouscule l'ennemi installé en point d'appui et est blessé par balle au cours de l'attaque. Il est encore blessé par éclat en Meurthe-et-Moselle en octobre 1944.

Capitaine à la fin de la guerre, Lucien Berne participe à la campagne d'Indochine où il se distingue dans les combats du 25 janvier 1946, en Annam, comme capitaine commandant de compagnie du 4e Bataillon du RMT.

En 1951, il repart pour l'Indochine où il reçoit une autre citation à l'ordre de l'armée pour son activité inlassable à la tête du 9e Bataillon Vietnamien. Il est blessé en opération dans le Nord Vietnam en mars 1952.

Nommé chef de bataillon en avril 1954, il participe, après plusieurs séjours coloniaux en AEF, à Djibouti et au Maroc, aux opérations d'Algérie et, après une affectation à Fréjus, au Centre d'instruction du 7e RIMa, prend sa retraite en décembre 1966.

Lucien Berne est décédé le 3 mars 1993 à Perpignan. Il est inhumé à Saint Vallier dans la Drôme.


• Officier de la Légion d'Honneur
• Compagnon de la Libération - décret du 16 octobre 1945
• Croix de Guerre 1939-45 (3 citations)
• Croix de Guerre des TOE (2 citations)
• Croix de la Valeur Militaire (1 citation)
• Médaille de la Résistance avec rosette

Imprimer