Ordre de la Libération Menu
René Pleven
<< Tous les compagnons

René Pleven

Résistance AEF
Conseil de Défense de l'Empire

René Pleven est né le 15 avril 1901 à Rennes (Ille-et-Vilaine). Fils du colonel Jules Pleven qui passa une grande partie de sa carrière au Maroc, sous les ordres du Maréchal Lyautey et qui fut Directeur des études à l'école spéciale militaire de Saint-Cyr.

René Pleven fait ses études aux lycées de Rennes et de Laval, puis à la faculté de droit de Paris.

Docteur en Droit, ex-élève de l'Ecole libre des Siences Politiques.

Il commence sa carrière comme Directeur Général pour l'Europe de la société Automatic Telephone Company (1929-1939).

Mobilisé dans l'Armée de l'Air comme sergent de réserve, il est nommé par Jean Monnet chef adjoint de la Mission de l'Air Française pour les commandes d'armement aux Etats-Unis où il effectue successivement deux missions d'achat d'avions en décembre 1939 et mars 1940. Se trouvant en poste à Londres en 1940, il y rencontre pour la première fois le général de Gaulle le 9 juin. Fin juin, il rallie spontanément la France Libre.

En juillet 1940 il est investi des fonctions de Secrétaire Général de l'A.E.F. et est envoyé par le général de Gaulle en Afrique Equatoriale Française, en compagnie du commandant Leclerc et du commandant de Boislambert, avec la mission d'y rallier les colonies. Il joue un rôle capital par son action personnelle et déterminante dans le ralliement du Tchad, le 26 août 1940.

A la création du Comité national français (CNF) le 24 septembre 1941, il est nommé commissaire à l'Economie, aux Finances et aux Colonies. De retour à Londres en octobre 1941 il devient en décembre, en plus de ses fonctions, président de la Caisse centrale de la France libre. Gros travailleur, il est au premier rang des hommes de confiance du général de Gaulle dont il assure régulièrement l'intérim lors de ses absences.

En juillet 1942, il devient Commissaire National à l'Economie, aux Colonies et à la Marine Marchande. Un mois plus tard un décret le nomme vice-président du Comité National Français et membre du Conseil de Défense de l'Empire en remplacement de l'amiral Muselier.

En octobre 1942 René Pleven, remplacé par André Diethelm, prend les fonctions de Commissaire National aux Affaires Etrangères et Colonies puis, le 5 février 1943, de nouveau Commissaire National aux Colonies. Il conserve ces dernières fonctions au sein du Comité français de la Libération nationale (CFLN) institué le 3 juin 1943 puis du Gouvernement provisoire de la République française (GPRF) institué le 3 juin 1944.

Il préside, en janvier-février 1944, la conférence africaine de Brazzaville sur la décolonisation.

En novembre 1944 il succède à Aimé Lepercq, tué accidentellement, comme Ministre des Finances. A partir d'avril 1945, René Pleven occupe les fonctions de Ministre des Finances et de l'Economie Nationale. René Pleven quitte ses fonctions ministérielles en janvier 1946, après la démission du général de Gaulle.

Après la guerre, René Pleven est député des Côtes-du-Nord (1945-1973), Inscrit à l'Assemblée nationale au groupe Progrès et Démocratie, il est Directeur politique au journal " le Petit Bleu des Côtes-du-Nord " (depuis 1945).

Il préside de 1946 à 1953, l'Union Démocratique et Socialiste de la Résistance (U.D.S.R.).

1948-1976, Conseiller général du canton de Dinan-Est et Président du Conseil général des Côtes-du-Nord.

En octobre 1949, René Pleven est nommé Ministre de la Défense Nationale du gouvernement Bidault, puis, de nouveau, de mars 1952 à juin 1954 (gouvernements Pinay, Mayer et Laniel).

Président du Conseil à deux reprises de juillet 1950 mars 1951 puis d'août 1951 à janvier 1952.

14-31 mai 1958 : Ministre des Affaires Etrangères (cabinet Pierre Pflimlin).

1958-1969 : Délégué de la France à l'Assemblée parlementaire européenne, ancien Président du groupe libéral de cette assemblée.

Garde des Sceaux des cabinets Jacques Chaban-Delmas, du 22 juin 1969 au 5 juillet 1972 et Pierre Messmer, du 6 juillet 1972 au 15 mars 1973.

Passionné par les problèmes et l'avenir de sa Bretagne natale, René Pleven est cofondateur et Président du Comité d'études et de liaison des intérêts bretons (CELIB) de 1951-1972. Président de la Société d'études pour l'aménagement de la Bretagne de 1962 à 1969, il préside parallèlement, de 1964 à 1973, la Commission de Développement Economique Régional (CODER) de Bretagne et la Société Breton Centre Limited.

1974-1976 : Président du Conseil de la région Bretagne.

Président de la Fondation Olga Spitzer pour l'aide sociale à l'enfance.

Depuis 1944, René Pleven est membre du Conseil de l'Ordre de la Libération et, depuis 1948, membre de l'Académie des sciences d'outre-mer. Il est également Docteur Honoris Causa de l'Université de North Carolina.

René Pleven est décédé à Paris le 13 janvier 1993. Les obsèques ont eu lieu le 18 janvier 1993 à Dinan (Côtes d'Armor). Il est inhumé au cimetière de Dinan.


• Compagnon de la Libération - décret du 20 mai 1943
• Commandeur du Mérite Maritime
• Grand Croix de l'Ordre de l'Empire Britannique
• Grand Croix de l'Ordre d'Orange-Nassau (Pays-Bas)
• Grand Officier de l'Ordre de Léopold (Belgique)
• Grand Croix du Dannebrog (Danemark)
• Grand Croix du Mérite de la République Italienne
• Grand Croix du Ouissam Alaouite (Maroc)
• Grand Croix du Million d'éléphants (Laos)


Publication :

• Avenir de la Bretagne. Calmann-Lévy 1961

Imprimer