Ordre de la Libération Menu
Edmond Pinhède
<< Tous les compagnons

Edmond Pinhède

Régiment de Tirailleurs Sénégalais du Tchad
Régiment de Marche du Tchad

Edmond Pinhède est né le 14 janvier 1911 à Saint-Denis-les-Rebais (Seine-et-Marne). Son père, pasteur de l'Eglise réformée de France, est mort à Verdun en 1916.

Après le Baccalauréat, il entre à Saint-Cyr en 1931 (Promotion du Tafilalet) et en sort deux ans plus tard pour servir dans l'infanterie coloniale.

Affecté successivement comme sous-lieutenant puis comme lieutenant au 4e Régiment de tirailleurs sénégalais (4e RTS) à Fréjus et au 2e RTS au Soudan entre 1933 et 1937, il est ensuite envoyé en AEF au Régiment de tirailleurs sénégalais du Tchad.

En 1939, il est officier méhariste au Groupe nomade de l'Ennedi au Tchad.

Il entend l'appel du 18 juin à la radio et, refusant l'armistice, effectue un raid de 700 kilomètres à dos de chameau pour rejoindre le Soudan anglo-égyptien où il s'engage le 2 août 1940 au West Yorkshire Regiment.

Mais rapidement, le Tchad ayant rallié la France Libre le 26 août 1940, il y est rappelé et affecté au Régiment de Tirailleurs Sénégalais du Tchad (RTST). Il prend en janvier 1941 le commandement du Goum libyen avant d'être promu au grade de capitaine en septembre 1941.Avec la Colonne Leclerc, il prend part aux opérations du Fezzan dans le sud libyen en février-mars 1942 comme officier orienteur et de renseignements au sein d'une Compagnie de Découverte et de Combat.

Avec le groupe III du RTST, il participe ensuite aux opérations du Fezzan-Tripolitaine de décembre 1942 à février 1943 puis à la campagne de Tunisie où, comme officier de liaison, il se dépense sans compter, notamment à Ksar Rhilane et au Djebel Garci.

Au moment de la création de la 2ème Division Blindée en octobre 1943 au Maroc, Edmond Pinhède est affecté au Régiment de Marche du Tchad (RMT). Après un stage d'Etat-major de cinq mois au Maroc, il rejoint la 2e DB en Angleterre à la mi-juillet 1944.

Avec la 2ème DB, il prend part à la campagne de France en 1944 en qualité d'officier adjoint au commandant du 3ème Bataillon du RMT, chargé des 3ème et 4ème Bureau. Dans les Vosges et en Alsace, il fait la preuve de ses grandes qualités d'organisation et de bravoure, obtenant le maximum dans des conditions toujours difficiles.

Capitaine d'Etat-major du Groupement tactique V (Warabiot), Edmond Pinhède termine la guerre en Allemagne.

Chef de bataillon en juin 1945, il poursuit sa carrière militaire et sert à Madagascar (1947-1949) puis en Indochine (1951-1953) où il est promu lieutenant-colonel et en Algérie (1956).

Colonel en octobre 1957, il sert à Dakar (1958-1959) puis commande le Groupement d'instruction et de transit des troupes de marine à Fréjus (1961-1963). En 1963-1964, il est commandant militaire des Forces Françaises au Tchad puis, comme général de brigade, adjoint au général commandant la 4e Région Militaire (1964-1969).

En 1969 Edmond Pinhède quitte le service actif avec le grade de général de division.

Il assure alors la fonction de secrétaire général de l'Agence de Provence SCETAUROUTE (Bureau d'étude de sociétés autoroutières).

Le général Edmond Pinhède est décédé le 14 décembre 1997 à Saint-Raphaël (Var) où il a été inhumé.


• Grand Officier de la Légion d'Honneur
• Compagnon de la Libération - décret du 23 mai 1942
• Croix de Guerre 39/45 (5 citations)
• Croix de Guerre des TOE (2 citations)
• Croix de la Valeur Militaire
• Croix du Combattant 39/45
• Médaille Coloniale avec agrafes « Fezzan 1942 », « Fezzan-Tripolitaine », « Tunisie », « AFL », « Madagascar », « Extrême-Orient »
• Médaille Commémorative 39-45
• Médaille Commémorative des Services Volontaires dans la France Libre
• Presidential Unit Citation (USA)
• Officier de l'Etoile Noire du Bénin
• Commandeur de l'Etoile d'Anjouan
• Commandeur de l'Ordre Royal du Cambodge

Imprimer