Ordre de la Libération Menu
Albert Piault
<< Tous les compagnons

Albert Piault

BM 4
1er RTC

Fils de cultivateur, Albert Piault est né le 11 avril 1914 à Essert dans l'Yonne.

Agriculteur, il effectue son service militaire au 4e Régiment de zouaves en Tunisie d'octobre 1934 à octobre 1935.

Rendu à la vie civile, il s'installe à Abidjan en Côte d'Ivoire et, le 2 septembre 1939, il est mobilisé sur place comme sergent de réserve.

Refusant énergiquement l'armistice de juin 1940, il quitte la Côte d'Ivoire dès le 8 juillet pour passer en Gold Coast britannique et s'engager dans les Forces françaises libres.

Dirigé sur le Cameroun au lendemain du ralliement du territoire à la France libre, il est affecté au 3e Bataillon du 1er Régiment de tirailleurs du Cameroun (1er RTC) et combat au Gabon en novembre 1940.

En décembre 1940, son unité devient le Bataillon de marche n° 4 (BM 4) avec lequel il rejoint la Palestine au terme d'un long périple, via le Soudan et l'Egypte, pour prendre part à la campagne de Syrie en juin 1941.

Albert Piault stationne ensuite en Ethiopie avec le BM 4 de juillet 1941 à avril 1942 puis au Liban avant de rejoindre, en janvier 1943, les rangs de la 2e Brigade française libre (2e BFL) avec laquelle il est engagé dans les derniers combats de la campagne de Libye.

Sous-officier observateur, Albert Piault participe, à partir du mois d'avril 1943 aux opérations de Tunisie où il se distingue notamment au cours des attaques des 11 et 12 mai 1943 en assurant avec précision la surveillance de son observatoire malgré les bombardements violents de l'ennemi.

Il est promu adjudant en juillet 1943 puis aspirant le 1er janvier 1944.

Le 20 avril 1944, il débarque avec son unité en Italie. Officier observateur du Bataillon, il forme une équipe de grande qualité qui assure un service permanent et extrêmement efficace. Il permet ainsi, le 13 juin 1944, de stopper une contre-attaque ennemie.

Le 17 août 1944, il débarque en Provence et prend part aux terribles combats devant Toulon. C'est à l'attaque du Thouar dans le Var qu'il trouve la mort à son poste d'observation, atteint par un éclat d'obus, le 23 août 1944.

Albert Piault est inhumé à Lucy sur Cure dans l'Yonne.

• Chevalier de la Légion d'Honneur
• Compagnon de la Libération - décret du 20 novembre 1944
• Croix de Guerre 39/45 (2 citations)
• Médaille Coloniale avec agrafes "Somalie"

Imprimer